En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

GE Digital Foundry Europe lance la 2ème édition de son Digital Industry Program

Publication: 25 septembre

Partagez sur
 
La division GE Digital affirme une nouvelle fois son engagement auprès des start-up qui peuvent, s’inscrire à cette compétition ; celle-ci leur offre l’opportunité d’être accélérées sur la plate-forme Predix par les équipes de GE Digital...
 

Après une saison 1 particulièrement prometteuse, la GE Digital Foundry Europe, centre européen de GE Digital dédié à la transformation digitale de l’industrie, annonce le lancement ce jour de la saison 2 de son Digital Industry Program, un concours destiné aux start-up européennes.

Les start-up candidates peuvent s’inscrire en ligne (www.digital-industry.io) jusqu’au 23 octobre 2017 afin d’espérer être sélectionnées pour l’un des 6 challenges. Ils auront le choix entre, par exemple, l’optimisation de la production et de la consommation d’énergie, ou réduire le taux de non-conformité dans la production industrielle.

En plus d’une opportunité de résoudre des problèmes industriels existants, ce programme est aussi et surtout une occasion pour les start-up de monter en compétences et de commercialiser leur solution.

L’année dernière, GE Digital avait permis à 5 start-up de développer et de mettre sur le marché une application industrielle dans des domaines aussi variés que l’optimisation de la logistique, la gestion de l’énergie via la blockchain, la géolocalisation en intérieur ou encore l’exploitation de Big Data appliquée aux bâtiments intelligents et à la smart city.

Cette année, ce sont donc 6 start-up qui seront sélectionnées pour bénéficier de l’accompagnement des équipes de la GE Digital Foundry. Pour cette deuxième édition, de nouveaux partenaires ont rejoint Numa, l’incubateur déjà présent aux côtés de GE Digital pour la première édition ; c’est notamment le cas de la ville Israélienne d’Eilat, mais aussi d’Aygaz, de Daher et de HP. Les autres divisions de GE soutiennent également l’initiative, notamment GE Power.

Le Digital Industry Program est ainsi pour GE Digital l’occasion de prouver qu’il est possible de faire collaborer industriels et start-up pour un bénéfice mutuel, mais aussi de démontrer les usages possibles de Predix, la plate-forme internet industrielle développée par GE Digital (la seule du marché conçue spécifiquement pour l’industrie) sur laquelle les start-up sont invitées à travailler pour bâtir leurs projets répondant à des problématiques industrielles concrètes.

Créer une application répondant à un besoin industriel et la tester auprès de l’écosystème de GE

Cette course à l’innovation industrielle via une approche « open innovation » initiée par GE Digital l’année dernière aux côtés de l’incubateur français NUMA, a déjà permis à 5 « pépites » industrielles de bénéficier de l’écosystème de partenaires et de clients de GE Digital dans une démarche commerciale « first-to-market » ; il s’agit de :

- Evolution Energie, qui utilise la Blockchain pour permettre aux utilisateurs de suivre l’énergie renouvelable au fur et à mesure qu’elle se déplace dans le réseau électrique et se mélange avec de l’énergie provenant d’autres sources.

- Irlynx, qui conçoit des systèmes avancés de géolocalisation en intérieur, avec des applications allant de l’assistance aux personnes âgées la gestion avancée des installations de construction ou encore la détection d’intrusion.

- Cityzen Data, qui a développé une technologie logicielle open source - Warp 10 - pour gérer et analyser les données provenant des capteurs, des compteurs, de l’IoT et qui s’applique plus globalement à n’importe quel événement mesurable.

- Predictive Layer, spécialisée dans l’analyse prédictive pour permettre notamment aux entreprises de réaliser des économies d’énergie.

- Cosling, qui a réalisé un algorithme pour optimiser les opérations de palettisation.

Comme le déclare, Jean-Guillaume Fages, co-fondateur et CEO de Cosling, l’un des 5 heureux lauréats du challenge 2016/2017, les bénéfices ont été aussi rapides que mesurables : « Nous avions concouru initialement avec un projet de planification de production d’un barrage hydraulique, mais une fois sélectionnés, nous avons finalement réalisé avec GE Digital que le besoin métier n’était pas encore assez mature ; nous avons alors effectué un pivot et avons porté sur Predix un prototype en palettisation. Grâce à la visibilité que nous a apportée GE digital, nous avons pu démarcher de grands acteurs de la logistique et booster le lancement de notre produit. »

Pour Vincent Champain, directeur général de la GE Digital Foundry Europe qui souhaite cette année mettre l’accent sur la dimension européenne du concours, « Ce que nous cherchons à faire en permanence, c’est réunir les meilleures expertises en Europe et dans le monde pour les mettre à disposition de nos clients industriels. Ces expertises sont à la fois celles de GE – ingénieurs avec développeurs, data-scientists, UX designers – ainsi que des expertises venant d’ailleurs. Les start-up sélectionnées vont venir enrichir cet écosystème que nous proposons à nos clients industriels et répondre à leurs besoins les plus innovants. »

Rendez-vous donc dans quelques mois pour découvrir les lauréats de cette édition 2017/2018 !

http://digital-industry.io/

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: