En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Nouveaux produits

Un nouvel eBook réalisé par Limonetik et ses partenaires

Publication: 24 octobre

Partagez sur
 
L’eBook propose de puiser dans les perspectives d’évolution de l’industrie des paiements internationaux les pistes pour identifier les évolutions et les améliorations à mettre en œuvre dès aujourd’hui...
 

En écho à la soirée du 18 mai dernier consacrée au futur des paiements à l’horizon 2050, Limonetik a demandé à 9 experts de partager leur vision de ce que sera le paiement dans 30 ans. L’eBook « le paiement en 2050 et au-delà » est le résultat de cette réflexion commune sur les évolutions des usages et des technologies qui transformeront l’industrie du paiement dans les trois décennies à venir. Trente ans, c’est le temps qui nous sépare des années 90, où sont apparus les premiers grands acteurs de l’Internet et du e-commerce mais aussi les premiers signes de la révolution du paiement que nous vivons aujourd’hui. De la même manière, les années 2017-2020, c’est-à-dire demain, sont déjà marquées par des signaux faibles de ce que sera le paiement au tournant du demi-siècle.

Dans ce livre blanc « Le paiement en 2050 et au-delà », Limonetik et ses partenaires EBRC, Secure Trading et Webhelp abordent la complexité des trois grandes tendances qui marqueront l’évolution du paiement dans les prochaines années.

Une expérience de paiement obligatoirement plus simple

Pour Gilles Grapinet, Wordline « en 2050, nous ne nous arrêterons plus pour payer. Nous nous contenterons d’utiliser ; c’est l’usage qui déclenchera le paiement ». A l’instar de Sébastien Descours, Philosophie Actions/Ethires qui imagine que « la monnaie ne représentera plus demain l’échange d’une quantité contre un produit, mais une valeur émotionnelle constituée de la confiance et de l’adhésion à la marque », Angelo Caci, Syrtals Cards pense que « dans une société transformée par la raréfaction des ressources naturelles, il ne s’agira plus de rémunérer la possession, mais l’usage, qu’il prenne la forme de la location ou du partage ».

Fin des monopoles et redistribution des rôles

Aux Etats-Unis, Alexandre Gonthier, Pay with my Bank déclare que « à l’échelle mondiale, le développement de réseaux alternatifs de paiement basé sur les cryptomonnaies pourrait remettre en cause le fonctionnement actuel du système financier et le rôle pivot des banques centrales ». Cette vision semble être confirmée par Philippe Marquetty, Société Générale qui annonce qu’ « avec la disparition probable des supports physiques de paiement, les banques devront imaginer d’autres moyens d’être présent dans le quotidien de leurs clients ». Pour Jean-François Hugon, EBRC « à l’horizon 2050, on ne mesurera plus la puissance économique d’un pays en fonction de son produit intérieur brut, mais de sa puissance informatique et de sa capacité d’innovation ».

De nouveaux business models

« En 2050, la révolution numérique du paiement n’aura pas seulement transformé la manière de payer. Les monnaies électroniques auront aussi fait changer la nature du paiement elle-même » explique François Veron, New Fund. Axel Mouquet, Webhelp, prévoit quant à lui qu’ « en 2050, sous l’effet du développement du e-commerce B2B et du machine to machine, il y aura d’autant plus de données embarquées dans les transactions de paiement électronique ». Enfin, Laurent Dhayer, Secure Trading pressent que « l’industrie du paiement se trouvera prise, encore plus qu’aujourd’hui, dans un double mouvement de consolidation et d’atomisation lié à la diversité des expertises à mettre en œuvre ».

http://www.limonetik.com/

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: