En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Six questions à poser à son Cloud Service Provider avant de migrer SAP

Par Yann Sixou, Sr. Directeur & Country Manager France Virtustream

Publication: 30 octobre

Partagez sur
 
Pour une entreprise, effectuer la migration d’une application critique et stratégique, comme SAP, dans le cloud peut apporter de nombreux avantages en matière de satisfaction des utilisateurs et de gestion budgétaire...
 

Mais cette opération requiert une attention particulière quant au choix du prestataire de services Cloud (CSP).

Avant de se lancer, nous recommandons aux entreprises de poser au prestataire de services les six questions suivantes :

- Comment assurez-vous les engagements de performance ? De nombreux prestataires de services ne seront pas en mesure, ou ne voudront pas, fournir des engagements de niveau de service (SLA) autour de la performance des applications. Les entreprises qui souhaitent transférer leurs workloads SAP critiques vers le cloud doivent être convaincues que les systèmes fonctionneront aussi bien, sinon mieux, que sur site. Pour le prestataire de services Cloud, il peut être difficile de fournir des garanties de performance s’ils ont plusieurs clients partageant la même infrastructure de calcul et de stockage. La compréhension de la manière dont le prestataire gère les problèmes potentiels de « co-location » est un élément important à prendre en compte lors du choix d’un prestataire.

- Quelle est la méthode de facturation ? Le déploiement d’un cloud est particulièrement avantageux en matière de flexibilité. Les prestataires de services Cloud facturant sur la même base qu’un modèle classique d’hébergement n’offrent cependant pas tous les avantages du cloud. Certains Clouds facturent en fonction des ressources qui sont allouées, et offrent la possibilité d’arrêter les systèmes lorsqu’ils ne sont pas utilisés afin de limiter les coûts d’exploitation. Cependant, un petit nombre de fournisseurs vont plus loin et proposent une véritable facturation basée sur la consommation, similaire à la facturation des kilowatts par une compagnie d’électricité. Il est aussi possible de signer des engagements sur le long terme, et de toujours profiter de la facturation basée sur la consommation. La signature d’un contrat portant sur plusieurs années a des avantages lors de la négociation du tarif et permet d’assurer une meilleure planification et une stabilité des engagements financiers. Mais le paiement sur un modèle OPEX est un facteur clé de différenciation pour les déploiements d’applications critiques sur le cloud.

- Où sont situés vos centres de données ? L’expérience de l’utilisateur final devrait toujours jouer un rôle dans la prise de décision. Il est essentiel que la performance perçue ne diminue pas lors du déplacement des systèmes vers le cloud. Si le centre de données est situé trop loin de l’utilisateur final, un délai de latence sera observé – et la performance sera donc diminuée. Certaines applications sont très résistantes à la latence, mais d’autres nécessitent plusieurs aller-retours pendant les sessions de communication. Il est donc important de faire appel à un prestataire de services ayant des centres de données avantageusement situés par rapport aux utilisateurs finaux. Il est également important de travailler avec un prestataire ayant l’expérience des environnements SAP dans le cloud, afin de bénéficier du retour d’expérience concernant les architecteurs à adopter.

- Quand pouvez-vous commencer une migration de vos systèmes vers le cloud ? Une migration SAP est un processus complexe qui nécessite de nombreuses charge de travail. Retenir un prestataire de services qui a l’expertise et l’expérience de la migration des workloads SAP vers le cloud sera un réel avantage. Cela permettra de travailler avec un prestataire qui à l’expérience des bonnes questions à poser concernant le périmètre des services, les risques liées à la migration, les périodes d’arrêt systèmes ainsi que les différentes interfaces.

- Quels sont vos clients ? Il est important que les prestataires de services délivrent une liste de clients de référence comprenant des Entreprises d’industries et de taille similaire et qui partagent les mêmes objectifs que ceux de votre Société. En effet, stocker ses données sur des serveurs partagés avec des Entreprises ayant les mêmes préoccupations en matière de sécurité, de conformité et de performance constitue une situation idéale. Savoir que les Sociétés de taille plus importante gèrent leur production, les systèmes S / 4HANA avec ce prestataire de services peut également être un élément rassurant pour les clients potentiels.

- En quoi vous différenciez-vous de vos concurrents ? Il est important de savoir ce qui sépare un prestataire de services (CSP) d’un autre, car cela permettra de comprendre la valeur supplémentaire qui peut être obtenue de celui-ci lorsque vous migrerez vos workloads sur le cloud. Modifier la taille des machines virtuelles ou allouer plus d’espace de stockage à la demande sont possibles chez la plupart des prestataires. D’autres se spécialisent dans le monde SAP et ont conçu des clouds pour s’assurer que HANA y fonctionne parfaitement, et que le logiciel SAP ait les garanties de disponibilité et de performance requises. Par ailleurs, il est également bon de noter qu’un petit nombre de CSP se concentrent sur l’innovation dans le monde SAP.

Une fois toutes ces questions posées, et les réponses analysées, l’entreprise pourra se lancer dans un projet de migration sereinement.

http://www.virtustream.com/

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: