En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Assurant publie son étude ‘L’avenir connecté’

Publication: 10 novembre

Partagez sur
 
Assurant montre que les consommateurs français naviguent entre espoirs et inquiétudes concernant le monde connecté...
 

Assurant, Inc. (NYSE : AIZ), acteur majeur des assurances affinitaires en France, a présenté son étude ‘L’avenir connecté’, à l’occasion du Connected Insight Event qui s’est tenu ce jour même à Paris. L’événement a mis en lumière les tendances technologiques les plus attractives en France en comparant les habitudes et opinions des français sur l’innovation de la technologie connectée par rapport à ses voisins européens. Premier constat : il semblerait que les consommateurs français utilisant régulièrement des technologies connectées, montrent généralement un niveau de bien-être plus élevé comparé à leurs pairs non connectés.

L’étude, « L’avenir connectée : Navigation entre espoirs et risques », se fonde sur 1,7 million de données, qui ont permis d’établir un aperçu de l’opinion du grand public, vis-à-vis du monde connecté et de son avenir. Ce rapport met en évidence les opinions de 5 500 consommateurs aux travers d’entrevues menées dans cinq pays européens : la France, l’Allemagne, l’Italie, l’Espagne et le Royaume-Uni.

Le monde connecté : entre optimisme et inquiétudes

L’étude a montré que les consommateurs se réjouissent de l’importance grandissante des technologies connectées et de la manière dont elles améliorent leur vie au quotidien. Cependant, l’étude a également révélé les préoccupations croissantes exprimées vis-à-vis des risques qui peuvent découler d’une vie connectée.

Selon l’étude, 70% des répondants en Europe - et 60% en France – ont déclaré que les avantages des technologies connectées l’emportaient sur leurs inconvénients. Cependant, l’étude a également indiqué que 43% des consommateurs français sont très préoccupés par les menaces telles que l’usurpation d’identité et les cyberattaques. Sur cette base, l’étude a montré que les services complémentaires à destination des produits connectés peuvent aider les consommateurs à surmonter leurs peurs. Parmi ceux qui envisagent l’achat d’un produit technologique connecté, 71% seraient plus enclins à acheter, s’ils bénéficiaient d’une extension de garantie, d’une assistante technique à la demande ou d’une assurance.

Les consommateurs français : connectés mais inquiets

Les acheteurs en France sont très au fait de la vaste gamme de produits connectés à laquelle ils ont accès. 58% des consommateurs français possèdent en moyenne cinq produits connectés et 49% d’entre eux les utilisent tous les jours. Ces consommateurs français, connectés, montrent généralement un niveau de satisfaction plus élevé que dans les autres pays européens, avec un pourcentage de bien-être personnel s’élevant à 13%.

Cependant, tout n’est pas parfait. Environ 12% des consommateurs français (20% pour la moyenne européenne) ont déclaré avoir été confrontés à des expériences négatives avec leurs produits connectés, ces derniers présentant des disfonctionnements : 13% ont rencontré des problèmes lors de l’installation et 6% ont souligné les frais élevés engendrés par une réparation.

Parmi les consommateurs en Europe, l’enquête a également révélé un certain degré d’inquiétude concernant le monde connecté. Les menaces les plus régulièrement citées sont l’usurpation d’identité (56%), l’utilisation abusive de données personnelles collectées (52%), le piratage du courrier électronique ou des réseaux sociaux (50%) et le chantage numérique et l’espionnage (43%).

"Notre enquête montre clairement que la plupart des consommateurs pensent que les technologies connectées ont un impact positif sur leur vie quotidienne, notamment les produits connectés destinés aux loisirs", a déclaré Lorenzo Frediani, président d’Assurant France. "Cependant, pour que les consommateurs continuent à adopter un mode de vie connecté, nous devons répondre à leurs craintes concernant les risques liés au monde connecté".

L’étude a révélé que les consommateurs connectés sont 50% plus susceptibles de faire face aux risques liés aux technologies connectées en se protégeant avec des services supplémentaires, tels que des assurances, une assistance technique à la demande et des extensions de garanties.

Depuis janvier 2017, la législation française exige à présent des entreprises de plus de 50 salariés qu’elles négocient des temps où les collaborateurs ne sont pas dans l’obligation de vérifier leurs courriels et autres communications de nature professionnelle. Cette nouvelle loi vise à rétablir un équilibre entre la vie professionnelle et personnelle. Parmi les salariés français dont la société a mis en place cette nouvelle politique, 61% s’en disent satisfaits, 3% en sont mécontents et 36% y sont indifférents.

Lorenzo Frediani conclut : "Lorsqu’il s’agit des technologies connectées, les consommateurs veulent tirer le meilleur parti des produits qu’ils achètent avec le moins d’anxiété possible". Il est clair que les consommateurs en France étant les plus à l’aise avec la technologie, sont davantage susceptibles de protéger leurs achats à l’aide d’une couverture complémentaire. Pour répondre à cette demande, Assurant se concentre sur le développement de produits de protection qui permettent aux consommateurs d’utiliser leurs appareils mobiles en toute confiance. Comme le montre l’étude, 60% des consommateurs français pensent que les technologies connectées ont amélioré leur vie ; Plus de la moitié d’entre eux sont très optimistes quant à l’avenir connecté. "

http://www.assurantsolutions.fr/

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: