En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Les marchés du Cloud et du Datacenter ont de beaux jours devant eux !

Publication: 13 novembre

Partagez sur
 
9ème Edition de l’évènement incontournable du Cloud et des Datacenters - 21 & 22 Mars 2018 ; PARIS PORTE DE VERSAILLES...
 

Plus de 160 exposants & partenaires - 7 500 visiteurs professionnels – 6 000 auditeurs aux conferences.

La 9ème Edition des Salons Cloud Computing World Expo et Solutions Datacenter Management 2018 apportera une réponse concrète aux entreprises qui souhaitent faire évoluer leur datacenter, adopter et déployer le cloud, mais également à celles qui envisagent de développer et/ou proposer leurs services en mode locatif directement dans le cloud.

Cette 9ème édition sera également le témoin de l’évolution des marchés du Cloud et du Datacenter. Découvrez les grandes tendances de ces marchés à l’horizon 2017-2020

Les revenus issus d’équipements d’infrastructure pour le cloud

Selon IDC, les revenus issus des d’équipements d’infrastructure pour le cloud (serveurs, systèmes de stockage, switches Ethernet) ont progressé de 25,8% au cours du 2ème trimestre 2017 (par rapport à l’année précédente) pour atteindre 12,3 milliards de dollars.

Les revenus issus des ventes d’infrastructure pour le cloud public ont, en effet, augmenté de 34,1% par rapport à l’an dernier et atteignent 8,7 milliards de dollars. Ceux issus des ventes d’équipements pour le cloud privé, en revanche, n’ont pas dépassé les 3,7 milliards de dollars, soit une hausse de 9,9%. I

In fine, les revenus issus des ventes d’équipements d’infrastructure cloud ont presque triplé au cours des 4 dernières années. Les ventes d’équipements d’infrastructure classique, elles, sont en repli de 3,8%.

Extrait de l’étude IDC France "Le Cloud en France", Juillet 2017 » Une enquête sur les entreprises française de plus de 50 salariés utilisatrices ou en passe d’utiliser des services Cloud.

MARKESS estime ce marché à plus de 6 milliards d’euros fin 2016.Il devrait croître de +19% d’ici fin 2018 pour dépasser les 9 milliards d’euros. Le baromètre de MARKESS délivre des statistiques de marché sur la période 2008 à 2017, des projections annuelles à l’horizon 2020 et une ventilation du marché des logiciels et services de cloud par grand type de prestations : services managés, intégration, conseil, etc.

Les prestataires de solutions de cloud computing sont confiants dans l’évolution de leur marché en France. Interrogés en juin 2017, tous les indicateurs associés à leur marché sont au vert. Ils sont respectivement 55% et 47% à estimer que leur carnet de commandes et le nombre d’entreprises clientes pour cette activité seront en forte hausse pour les 6 prochains mois.

De même, 83% pensent que la valeur moyenne des contrats par client va augmenter, sans doute du fait de la complexification des projets et de leurs périmètres plus stratégiques.

Les projets SaaS dynamisent toujours fortement l’activité puisque 63% des prestataires interrogés jugent forte à très forte l’évolution de la demande associée de la part de leurs clients et prospects par rapport à 2016. Du côté du IaaS et du PaaS, l’évolution de la demande en cloud public apparaît légèrement supérieure à celle en cloud privé dédié (hébergement dans les datacenters d’un prestataire mais dédié au client). L’édition complète du baromètre délivre des précisions par taille d’entreprise et type d’administration, centrale et locale.

Les prestataires interrogés comptent se focaliser sur 6 actions prioritaires pour soutenir leur activité dans le cloud computing :

- Développer des services à valeur ajoutée (conseil, intégration, services managés...) ;

- Proposer des APIs pour mieux intégrer des écosystèmes d’éditeurs de solutions SaaS ;

- Verticaliser leurs offres (ciblage sectorielle) ;

- Mettre en conformité leurs solutions avec les exigences du RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données) qui entre en application le 25 mai 2018 ;

- Etablir des partenariats avec des prescripteurs ;

- Développer leur activité à l’international.

Les analystes de MARKESS notent cependant que 3 grands enjeux pourraient venir assombrir le tableau d’ici 2020 ou du moins, freiner les velléités de certains prestataires sur le marché :

1. Le RGPD aura une incidence indéniable sur les approches des prestataires de cloud computing : 76% des prestataires interrogés le concèdent. Parmi les actions qu’ils comptent prendre en regard, ils sont 45% à envisager d’héberger leurs solutions dans des datacenters conformes aux exigences du RGPD. Ils comptent aussi affermir leurs SLAs en matière de protection des données sur les contrats existants, fournir des garanties complémentaires quant à leur responsabilité en matière d’hébergement de données ou encore normaliser leurs solutions et/ou processus internes. En n’ayant engagé aucune action spécifique associée, 21% des prestataires interrogés semblent cependant ne pas avoir encore pris la mesure du changement de mentalité que le RGPD induit dans le traitement des données et les relations de sous-traitance !

2. La carence en compétences en cloud computing : 65% des prestataires interrogés jugent difficile à très difficile de recruter ou de trouver des compétences et des talents spécialistes des sujets du cloud en France : architectes, urbanistes, experts en sécurité et cybersécurité, spécialistes des données, intégrateurs de services applicatifs, juristes, gestionnaires de contrats de services... Un prestataire sur deux estime que cet état pourrait générer une augmentation des salaires des spécialistes en cloud computing ! Pour remédier à cet état de fait, des initiatives intéressantes et originales sont mentionnées par les prestataires et listées dans le baromètre. Les prestataires comptent aussi sensibiliser leur DRH à cet enjeu et interpeller les pouvoirs publics sur l’urgence de la mise en place de formations adaptées.

3. Le développement d’expertises techniques pointues pour anticiper les projets innovants du futur dans lesquels le cloud jouera un rôle clé. En effet, parmi les 6 évolutions qui auront un impact positif à très positif sur le marché d’ici 2020, 3 concernent des thématiques technologiques de pointe : l’intelligence artificielle et le machine learning, les nouveaux usages mobiles (réalité augmentée…) et l’internet des objets (IoT).

Pour Emmanuelle Olivié-Paul, Directrice Associée en charge de l’expertise cloud computing, “ces trois enjeux sont étroitement liés et interdépendants. Ils concernent non seulement les prestataires du marché mais aussi les entreprises et administrations qui recourent à ces solutions. Celles-ci remontent les mêmes problématiques. Le marché du cloud computing est clairement mis aujourd’hui à l’épreuve des compétences et des talents. Cet état n’est pas propre au cloud. Il adresse plus largement tous les sujets touchant à la transformation digitale.”

Selon Gartner, le marché mondial du cloud, tous services confondus, devrait croitre de 18,5% en 2017 pour dépasser les 260 milliards de dollars. Et le boom devrait se poursuivre pour porter le chiffre à plus de 411 milliards de dollars en 2020.

http://www.cloudcomputing-world.com/

http://www.datacenter-expo.com/

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: