En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Les 7 règles clés pour atteindre de nouveaux sommets avec le Cloud

Par Patrick Berdugo, Directeur Général France F5 Networks

Publication: 6 décembre

Partagez sur
 
Pour que le Cloud tienne ses promesses et soit un véritable moteur pour l’entreprises et son activité, il convient de se préparer correctement et de suivre quelques points essentiels...
 

Tirer pleinement parti du Cloud signifie transformer le mode de déploiement et de gestion des applications. Les entreprises capables d’innover en permanence et de bâtir une stratégie Cloud pérenne apportent une véritable valeur ajoutée à leurs clients et se démarquent de la concurrence sur un marché déjà saturé. Comment exploiter efficacement le Cloud sous toutes ses formes ? Comment atteindre de nouveaux sommets avec le Cloud ? À quoi tient la réussite ?

Tout commence par l’adoption de méthodologies d’architecture Cloud efficaces offrant une valeur ajoutée à l’entreprise et aux clients, tout en assurant la sécurité des applications et la protection des données. Évolutivité, flexibilité, automatisation et réduction des délais de mise sur le marché ne sont que quelques-unes des caractéristiques propres aux entreprises prospères, à l’avant-garde de la technologie Cloud, qui enregistrent des résultats tangibles et constants.

L’univers multi-Cloud

Aujourd’hui, les entreprises doivent réagir vite et répondre à la demande des clients si elles veulent rester dans la course. Toutefois, si les fournisseurs de Cloud public sont là pour garantir la sécurité de l’infrastructure, la sécurité des données incombe au propriétaire de l’application. Certaines entreprises combinent infrastructure sur site, Cloud public/privé et services SaaS (Software-as-a-Service) pour déployer leurs applications. Cette approche offre certes davantage de flexibilité, mais alourdit les coûts et les tâches de gestion nécessaires à la sécurité des applications au sein d’environnement aussi diversifiés. Les entreprises doivent par ailleurs éviter la dépendance vis-à-vis du fournisseur si elles veulent bénéficier d’une plus grande flexibilité opérationnelle et bâtir facilement une stratégie efficace de déploiement du Cloud sans avoir à modifier l’architecture réseau sous-jacente. À cet égard, de nombreuses entreprises peinent toujours à gagner en agilité et en efficacité, ou à bénéficier d’un contrôle total sur l’informatique et l’infrastructure.

Selon un récent rapport de RightScale, 85 % des entreprises ont mis en place une stratégie multi-Cloud, contre 82 % en 2016. Les architectes Cloud utilisent généralement une plate-forme unifiée pour déployer et gérer de manière cohérente les services applicatifs et les règles associées dans différents environnements. Cette approche s’applique aussi bien aux applications existantes qu’aux nouvelles applications Cloud natives, le tout sans sacrifier la visibilité, la sécurité et le contrôle. Les entreprises qui réussissent dans le Cloud sont celles qui comprennent parfaitement toutes les options disponibles pour développer une solution d’architecture Cloud optimale qui les aidera à aller de l’avant, et qui observent un certain nombre de règles clés.

1. Assurer la sécurité des applications où qu’elles se trouvent

En matière de Cloud, la sécurité est la principale priorité. Déterminer quelles applications migrer et lesquelles conserver dans le datacenter est une décision fondamentale. Il est également vital de déterminer rapidement si la sécurité native du fournisseur Cloud est suffisamment efficace.

2. Prioriser la migration des applications

La priorisation et la classification des applications commerciales sont deux conditions indispensables à une stratégie efficace de migration vers le Cloud. Il convient d’analyser et de classifier les applications. Celles proches de leur fin de vie devront probablement être conservées en interne jusqu’à leur complète obsolescence. Certaines applications devront être remaniées et transposées dans un format Cloud natif. D’autres seront migrées via une méthode « lift and shift » hybride afin d’être répliquées dans le Cloud avec un minimum d’ajustements. Déterminer le bon environnement Cloud, avec des services de support adaptés, permet d’optimiser les performances applicatives, de renforcer la protection et d’améliorer la gestion du trafic.

3. Bénéficier d’une visibilité accrue et d’une meilleure connaissance

Au niveau de l’infrastructure, le Cloud est parfois plus sécurisé que les datacenters privés. Il est néanmoins capital de déterminer si l’équipe informatique interne est capable de gérer la complexité des services de sécurité ou s’il convient de souscrire à l’offre de services d’un fournisseur Cloud. Bénéficier d’une visibilité accrue et d’une meilleure connaissance du trafic sur le réseau et dans le Cloud exige des outils d’analyse efficaces. De plus, le recours à un pare-feu pour applications Web (WAF) puissant et flexible assure une protection complète des applications, fournit un accès aux informations les plus récentes sur les attaques et garantit la conformité.

4. Atténuer les risques

Pour atténuer les risques les entreprises peuvent s’appuyer sur des solutions assurant un contrôle des accès dynamique, centralisé et adaptatif, de même que la fédération du Cloud pour toutes les applications, où qu’elles résident. Elles peuvent ainsi définir des règles de sécurité personnalisables qui suivent les applications et sécurisent l’authentification des utilisateurs en tout lieu et sur n’importe quel terminal. Protéger les données à l’aide d’une solution DDoS de nouvelle génération facile à déployer permet également de se prémunir contre les attaques ciblées les plus agressives.

5. Constituer de meilleures équipes

Les entreprises qui réussissent dans le Cloud adoptent une stratégie Cloud intégrée, commune à l’ensemble des départements, dans laquelle architectes, DevOps et NetOps poursuivent un même objectif. Un architecte Cloud, par exemple, peut recourir à des outils qui automatisent l’infrastructure informatique et aident le personnel à être plus efficace. Par ailleurs, l’adoption d’un modèle DevOps axé sur une meilleure collaboration avec les autres équipes peut résoudre les problèmes rencontrés dans de nombreux autres domaines fonctionnels de l’entreprise. La modification des processus et méthodes de travail est un moyen pour les entreprises d’exploiter tout le potentiel de leurs employés et de la technologie dans le cadre de leur projet Cloud. La mise au point d’un programme de formation au Cloud pérenne pour le personnel clé facilite la transition vers le Cloud et permet aux décideurs de développer leurs connaissances.

6. Comprendre le paysage des menaces

Les violations de sécurité représentent la plus grande menace pour l’infrastructure Cloud. En surveillant les cybermenaces, les départements informatiques bénéficient d’une vue instantanée du paysage des menaces actuel, à la fois hétérogène et en constante mutation. Ils sont également plus à même de comprendre le comportement des attaquants. Cette connaissance du paysage des menaces de sécurité doit couvrir tous les types de Clouds, permettant ainsi au personnel de maintenir l’accès aux scénarios SaaS, PaaS (Platform-as-a-Service) et IaaS (Infrastructure-as-a-Service).

7. Déployer des solutions robustes

Les entreprises qui réussissent dans le Cloud investissent dans des solutions multi-Clouds efficaces qui offrent des services applicatifs programmables pouvant s’intégrer avec n’importe quelle pile de solutions de Cloud public, privé, hybride ou en colocation. Des outils performants fournissent des services automatisés, basés sur des règles, qui répondent aux exigences de sécurité et de conformité sans ralentir les équipes de développement. Le recours à des technologies indépendantes de l’environnement Cloud permet en outre de provisionner, gérer et faire évoluer des services sur n’importe quelle plate-forme des principaux fournisseurs Cloud ou dans un Cloud hybride. Les meilleurs services de distribution d’applications sont indépendants de l’environnement, et donc du fournisseur Cloud, et réduisent les délais de mise sur le marché ainsi que les coûts de migration futurs vers d’autres plates-formes.

Pour réussir dans le Cloud, les entreprises doivent innover et se concentrer sur le retour sur investissement. Elles doivent à cet effet posséder les compétences requises pour évaluer les différentes options disponibles et faire fonctionner des systèmes complexes en toute transparence. La meilleure approche consiste à développer des projets, à les tester, puis à étendre les opérations dans le Cloud sans sacrifier les performances, le contrôle et la sécurité des applications. Une stratégie d’architecture Cloud efficace augmente l’agilité opérationnelle, permettant à l’entreprise de s’adapter à l’évolution des exigences matérielles et logicielles, et des besoins à la demande. Parallèlement, le contrôle, l’accessibilité et la sécurité des applications garantissent des performances, une disponibilité et une sécurité optimales des services. La bonne approche est une solution multi-Cloud complète qui stimule l’innovation et apporte une valeur ajoutée aux clients. À l’ère de la transformation numérique, il est temps d’atteindre de nouveaux sommets.

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: