En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Comment le cloud hybride est réellement implémenté dans 14 pays européens

Publication: 21 mars

Partagez sur
 
Le rapport du cabinet 451 Research montre un intérêt croissant pour l’adoption du cloud hybride en Europe. Principaux bénéfices : des déploiements plus rapides, plus d’agilité et une réduction des coûts...
 

NTT Communications Corporation (NTT Com), fournisseur mondial de services informatiques et de télécommunications du Groupe NTT (TYO : 9432), révèle aujourd’hui les résultats d’une étude portant sur la manière dont les entreprises européennes planifient le déploiement du cloud hybride et son impact pour les prestataires de services.

L’étude sur le cloud hybride paneuropéen, commandée par NTT Com en partenariat avec Dell EMC, a été menée par 451 Research dans 14 pays européens auprès de 1500 DSI et Responsables Informatiques travaillant pour de grandes entreprises de secteurs clés tels que les services financiers et l’assurance, l’industrie, le commerce, les services professionnels, la distribution et la logistique. Elle révèle que les deux tiers des grandes entreprises déclarent avoir une stratégie ou un programme pilote d’installation de cloud hybride. Ces entreprises gèrent actuellement leurs environnements cloud de différentes manières mais seules 16% envisagent d’opter pour un fournisseur unique. Plus de 80% des entreprises déploient leurs tâches en utilisant différents clouds sans qu’il y ait d’intégration complète ou d’interactions formalisées entre eux. Ce modèle multi-cloud est considéré comme la norme pour leur infrastructure informatique. L’adoption du cloud hybride va encore plus loin en créant un environnement fournissant un haut niveau d’interopérabilité et de gestion intégrée.

Parmi les conclusions de l’enquête :

- Les environnements multi-cloud sont désormais utilisés par 84% des entreprises en raison des gains générés au niveau de la vitesse perçue, des coûts et de l’agilité, et l’adoption du cloud hybride s’impose comme la voie royale.

- 63% des entreprises interrogées sont désormais engagées dans une stratégie ou un projet pilote de cloud hybride. Parmi les avantages recherchés : un déploiement plus rapide, une meilleure agilité et des coûts réduits.

Le transfert des charges de travail existantes depuis leur environnement actuel, « tel quel » ou « après refabrication », est la motivation de la plupart des déploiements vers le cloud privé (44%).

- La sécurité des données, la confidentialité et les obligations réglementaires, notamment les inquiétudes envers le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD), détermineront l’emplacement des données dans le cloud hybride, et 45% des entreprises considèrent la sécurité et la conformité comme essentielles dans leurs projets de Cloud Hybride.

- 23% des entreprises interrogées ont classé la migration, l’intégration et la gestion des charges de travail dans le cloud comme des services clés compatibles avec une approche hybride et pour lesquels elles souhaitent faire appel à des prestataires de services pour les accompagner.

- La sécurité managée, le réseau et les services à valeur ajoutée, constituent le Top 3 des solutions envisagées par les entreprises pour relever les défis liés à l’identité, la conformité et la connectivité dans une infrastructure hybride.

- 48% des grandes entreprises multinationales adopteront le cloud hybride Azure Stack pour compléter leurs environnements hérités existants ou en tant que passerelle stratégique pour les transformer en opérations informatiques disponibles à la demande, avec l’aide de leurs prestataires de services.

Plusieurs facteurs expliquent l’engouement pour le cloud hybride, selon Damian Skendrovic, CEO de NTT Com Managed Services, la filiale mondiale de services infogérés : « Parmi les principales motivations, il y a la volonté d’améliorer la vitesse du déploiement des applications et services afin de gagner en agilité. En même temps, cela pose de sérieux défis tels que la gestion de la sécurité, la complexité opérationnelle et la migration de l’informatique héritée. »

Et, alors que certaines entreprises pourraient utiliser leurs propres ressources pour y parvenir, l’étude révèle que beaucoup sont celles qui ne peuvent tout simplement pas le faire par elles-mêmes. « Les prestataires de services vont jouer un rôle crucial, les entreprises faisant de la migration leur priorité avec les services de gestion embarqués et multi-cloud en les externalisant auprès de fournisseurs de services d’infrastructure et d’applications spécialisés. » ajoute M. Skendrovic.

« Le multi-cloud est souvent considéré comme une étape intermédiaire avant un passage au tout cloud hybride. Plus de 80% des responsables informatiques interrogés dans l’étude utilisent actuellement plusieurs environnements cloud, avec divers degrés d’intégration, de migration et d’interaction entre eux. Le plus marquant est peut-être que près d’un quart des entreprises utilisent déjà une forme de cloud hybride – selon la définition d’une prestation sans faille d’une seule fonction métier dans plusieurs environnements » explique Liam Eagle, Research Manager, Porte-parole du cabinet sur le cloud, l’hébergement et les services managés, chez 451 Research.

http://www.ntt.com/en/about-us.html

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: