En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

L’innovation dans le cloud menace la qualité de l’expérience client

Publication: 24 mai

Partagez sur
 
Bien que les organisations publient de nouvelles mises à jour logicielles toutes les vingt minutes en moyenne, 64% des DSI estiment devoir faire un compromis entre une innovation plus rapide et une performance logicielle optimale...
 

Dynatrace, the software intelligence company, dévoile aujourd’hui les résultats d’une étude indépendante, menée auprès de 800 DSI à travers le monde, qui révèle que pour 73 % des organisations, la nécessaire accélération du rythme d’innovation menace la qualité de l’expérience client. Cette étude montre ainsi que pour répondre à la demande croissante de nouvelles expériences digitales, les organisations publient des mises à jour logicielles en moyenne trois fois par heure travaillée. 89 % des DSI déclarent qu’ils seront tenus de sortir de nouvelles mises à jour à un rythme encore plus soutenu dans le futur, ce qui peut engendrer des coûts supplémentaires. Cependant, près des deux tiers (64 %) des DSI disent devoir faire des compromis entre la nécessité d’accélérer le rythme de l’innovation et celle, plus critique que jamais, de garantir une performance logicielle optimale.

« Le fonctionnement de toute organisation s’articule désormais autour de l’IT. Tandis que des organisations leaders tels qu’Amazon proposent des mises à jour permanentes, à chaque seconde. En conséquence, dans une approche moderne, le déploiement de logiciels repose sur des cycles de développement rapides et agiles et des environnements multi-cloud hybrides dynamiques », explique Andreas Grabner, DevOps Activist chez Dynatrace. « Pour garantir aux utilisateurs finaux un fonctionnement optimal des applications et de leurs mises à jour, les équipes IT doivent délivrer rapidement, tout en évoluant vers une architecture cloud native. »

L’étude révèle les principaux défis auxquels sont confrontées les organisations qui s’efforcent de maintenir une cadence d’innovation effrénée.

Les DSI soulignent les défis soulevés par une migration dans le cloud :

- S’assurer que la performance logicielle n’est pas affectée (67 %)

- Déterminer si l’application migrée délivre bien les bénéfices attendus (57 %)

- Évaluer la compatibilité d’une application avec le cloud (55 %)

- Refondre l’architecture des applications existantes pour le cloud (51 %)

- Garantir que l’expérience utilisateur ne soit pas impactée pendant le processus de migration (48 %)

Le DevOps : améliorer la collaboration pour accélérer l’innovation

L’étude révèle par ailleurs que plus des trois-quarts (78%) des DSI subissent des retards dans les projets IT qui pourraient être évités si les équipes de développement et d’exploitation pouvaient collaborer plus facilement. Parmi les principales difficultés ayant fait capoter leurs initiatives de transformation digitale, les DSI citent :

- Des pannes informatiques provoquées par des problèmes externes (55%)

- Des changements internes (50%)

- La reprise d’un code de mauvaise qualité poussé dans le pipeline (45%)

Surmonter ces difficultés et accélérer l’innovation au travers d’une meilleure collaboration

- 68% des organisations ont déployé ou explorent la possibilité de déployer une culture DevOps.

- Près des trois quarts (74%) des DSI déclarent que les efforts en matière de DevOps sont souvent sapés par l’absence de données et d’outils partagés. Ce qui nuit à l’obtention, par les équipes IT, d’une vue unique et tangible de la « réalité ».

- 56% des DSI ont par ailleurs identifié que les écarts de priorités données dans les différents silos de chaque département, constituaient un obstacle supplémentaire à l’adoption d’une culture DevOps.

« Le défi pour toutes les organisations est d’avoir une vision holistique du processus DevOps - depuis l’idée jusqu’à l’expérience utilisateur en passant par le code. DevOps ayant aujourd’hui gagné en maturité, les entreprises cherchent à automatiser, à l’aide de l’IA, le développement de leurs logiciels, pour les déployer plus rapidement, favoriser une meilleure qualité et réduire les tâches manuelles. Sur ce dernier point, l’intelligence artificielle joue un rôle majeur, permettant en outre aux équipes de concentrer leurs efforts sur ce qu’elles aiment faire : développer de meilleurs logiciels, les déployer rapidement et proposer une expérience de qualité à leurs utilisateurs. », conclut Andreas Grabner.

Ce rapport, commandée par Dynatrace, se base sur un sondage mené à l’échelle mondiale auprès de 800 DSI de grandes entreprises de plus de 1 000 employés, par Vanson Bourne. L’échantillon est composé de 200 répondants aux États-Unis, 100 au Royaume-Uni, 100 en France, 100 en Allemagne et 100 en Chine, 50 en Australie, 50 à Singapore, 50 au Brésil et 50 au Mexique.

http://www.dynatrace.com

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: