En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Nouveaux produits

Cap Digital présente sa Cartographie des tendances 2018/2019

Publication: 25 mai

Partagez sur
 
A l’occasion de son assemblée générale et en vue de son festival Futur.e.s in Paris (du 21 au 23 juin 2018), Cap Digital dévoile sa cartographie des tendances, édition 2018/2019...
 

Véritable observatoire des marchés et des usages du numérique, cette cartographie de 76 pages s’appuie sur l’expertise des 1 000 membres du pôle de compétitivité (start-up, PME, laboratoires de recherche, universités, grands groupes et investisseurs). Elle remet en perspective les orientations majeures qui se dégagent aujourd’hui « sur le terrain », là où se crée l’innovation et où s’opère la transformation numérique. Des tendances de fond qui nourrissent aujourd’hui la vision et les actions du pôle sur ses 6 marchés et structurent la programmation de son festival Futur.e.s.

« Guidés par cette cartographie réalisée avec le soutien d’une centaine de membres et d’experts du pôle, nous franchissons un cap, qui en 2018 ne peut plus être seulement digital : quel meilleur levier pour penser notre avenir que d’associer numérique et écologie, à l’échelle de notre métropole ? Le moment est idéal, l’actualité nous y oblige. RGPD, eprivacy, scandale Cambridge Analytica, Facebook, exploitation des terres rares, fake news... Nous n’avons pas attendu pour avoir un avis et des convictions, bien sûr, mais il semble que l’histoire repasse les plats et nous donne une seconde chance de prendre notre avenir en main, en connaissance de cause. Un collectif comme le nôtre, grâce à sa diversité et sa taille, se doit d’énoncer ce qui fait sa cohésion au-delà des objectifs économiques, sur le terrain des valeurs et du projet de société. » Stéphane Distinguin, Président de Cap Digital

La cartographie des tendances, 6 marchés à la loupe

« Nous sommes aujourd’hui l’un des plus importants collectif d’innovateurs d’Europe. Notre cartographie se nourrit donc des retours de nos membres et experts, nos contributeurs, et les analyse sous le prisme des 6 marchés autour desquels est structurée l’activité du pôle : industries & services ; technologies, data & IA ; éducation, formation & RH ; santé ; culture, média & publicité et ville durable & transition écologique. Ce dernier marché couvrant toutes les activités récemment intégrées dans le cadre du rapprochement entre Cap Digital et Advancity. En ouverture, nous avons tenu à mettre en lumière les réflexions de nos membres sur les tensions qui frappent aujourd’hui une économie numérique structurée autour de quelques grands monopoles mondiaux dont sont aujourd’hui pointées les dérives. Et de dessiner avec nos adhérents quelques pistes pour défendre un modèle d’innovation numérique qui nous ressemble. Un modèle résolument axé sur la création de valeur et d’emplois mais qui doit également nous aider à affronter sereinement les grands défis du XXIème siècle : mieux respirer dans nos villes, retrouver le sens de notre travail, lutter contre les inégalités et les discriminations, vivre mieux et plus longtemps, apprendre tout au long de la vie... Bref, construire pour le bien commun. » Patrick Cocquet, Délégué Général de Cap Digital

- Quand cybersécurité rime avec nécessité

- Transformation digitale des PME un défi à relever

- Fintech, Legaltech, Assurtech : des secteurs en transformation

- Révolution industrielle

Technologies data & IA

Dartmouth College, Hanover, New Hampshire, été 56. Il y a là Marvin Minsky, Claude Shannon, John McCarthy, ... Ils sont une dizaine de mathématiciens à brainstormer sur la façon de programmer des machines pensantes. "Notre travail a pour base l’hypothèse que chaque aspect de l’apprentissage ou de quelque autre caractéristique de l’intelligence peut en principe être décrit avec tant de détails qu’une machine pourra être construite pour la simuler. On tentera de découvrir comment fabriquer des machines qui utiliseront le langage, formeront des abstractions et des concepts, résoudront les problèmes aujourd’hui réservés aux êtres humains et sauront s’améliorer elles-mêmes ".

Tout est dit dans ces quelques phrases. Soixante ans plus tard, l’IA est partout, depuis les assistants vocaux jusqu’à la voiture autonome. On comprend que nous ne sommes pas face à une « tendance », au sens de l’apparition d’une technologie destinée à grandir, mûrir, puis s’hybrider ou disparaitre dans une autre tendance. Nous sommes entrés dans un nouveau paradigme de la programmation, qui va redessiner radicalement l’impact de la technologie sur le monde qui nous entoure.

- L’intelligence artificielle, l’essayer c’est l’adopter ?

- La 5G, des promesses du futur

- La blockchain, nouvelles fondations d’Internet ?

- Témoignage : « Protéger les identités multiples et fragmentées » par Virginie Galindo, Voice of the CTO de Gemalto

C’est la raison pour laquelle les nouvelles technologies de l’éducation et de la formation représentent une formidable opportunité pour faire face aux bouleversements à venir. Éduquer et former plus de monde, partout et tout au long de la vie, plus efficacement et plus vite, c’est la promesse des EdTech.

- La filière EdTech s’accélère et se structure

- Quand l’apprentissage devient global et expérientiel

- Se préparer aux compétences et métiers de demain

Santé

Tiraillé entre innovations, voire prouesses, technologiques d’une part, et inquiétude des professionnels et du public sur les difficultés de l’accès aux soins, le système de santé de demain semble avoir du mal à se dessiner. En cause : le questionnement qui pèse autant sur le modèle économique du système global que sur les considérations éthiques.

Deux grandes thématiques cristallisent également l’attention dans le secteur : l’amélioration du parcours de soin du patient, avec une communication plus fluide entre toutes les parties prenantes ; et la nécessité d’agir plus fortement sur la prévention des maladies et l’éducation à la santé des citoyens, seuls leviers réellement efficaces à grande échelle.

- La France dans l’ère de la e-santé

- Données de santé et IA, la clé du (futur) succès ?

- Démocratisation des outils de simulation numérique en santé pour la formation

- La prévention pour mieux vivre et bien vieillir

- Témoignage : « Le bien commun de la santé » par Christophe Lorieux, CEO de Santech

Les réseaux sociaux sont devenus de vrais médias d’information et de divertissement à taille mondiale, soumis à la dictature du modèle économique publicitaire. Et que dire des capacités immersives des technologies, tellement sophistiquées, avec un engagement sensoriel et cognitif toujours plus poussé ? Comme l’a analysé Baudrillard « la simulation remet en cause la différence du vrai et du faux, du réel et de l’imaginaire ». (Simulacres et Simulation, 1981)

Gageons que les clients des escape games en réalité virtuelle 4D font déjà l’expérience de ces mondes sans réalité mais cependant hyper réels.

- L’âge de la maturité pour les expériences immersives

- Nouveaux contenus & nouveaux formats

- Reconfiguration de la chaîne de valeur

- L’intelligence artificielle au service des médias et de la création

- Témoignage de Benoit Baume, Président et directeur de la rédaction de Be contents / Fisheye Magazine

Ville durable & transition écologique

Les espaces urbains sont saturés (transports, pollution de l’air...). Le développement des services porté par la révolution du numérique induit des externalités négatives : logistique du dernier kilomètre pour des livraisons toujours plus rapides, production de chaleur des data centers, etc.

Mais dans le même temps, le numérique sert aussi de levier pour trouver des solutions pour la ville : gestion optimisée des ressources, engagement des habitants, etc. Les mouvements émergents qui se proposent de « hacker la ville » témoignent du souhait des citoyens de reprendre la main, de se réapproprier l’espace urbain.

Autre caractéristique : les habitants veulent que les choses bougent ici et maintenant, même si les actions s’inscrivent dans un projet et un temps plus longs, d’où l’importance du numérique comme outil de médiation territoriale.

C’est cette dialectique entre transition numérique et transition écologique qui donne tout son sens au rapprochement des thématiques des pôles Cap Digital et Advancity.

- Le territoire comme échelle de référence

- Le numérique dans la ville

- La gestion des ressources d’un territoire

- Témoignage, Tourisme « Après les plateformes collaboratives, un nouveau cycle d’innovation s’engage... » par Laurent Queige, Welcome City Lab

- Témoignage, Commerce et Distribution « Un laboratoire d’innovation permanent » par Antony Glaziou, Vice-Président de Digital Aquitaine et Eric Culnaërt, de l’agence de développement et innovation de Nouvelle-Aquitaine

- Témoignage, « La Vision d’Efficacity,Transition énergétique et Innovation, trois tendances majeures », par Michel Salem-Sermanet, Directeur général délégué, Efficacity, Institut pour la transition énergétique de la ville

http://www.capdigital.com

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: