En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Smart Grids, Smart Cities ces marchés ont le vent en poupe

Publication: 8 juin

Partagez sur
 
Les marchés des Smart Grids, Smart Cities ont le vent en poupe, un point sur leurs évolutions à l’horizon 2020/2022 en amont de la 5ème Edition de SMART CITY + SMART GRID, LE Salon de la ville intelligente et de la mobilité durable...
 

Les smart grids franchissent un nouveau cap. Les technologies automatisant la gestion des réseaux d’électricité, de gaz et d’eau commencent en effet à être commercialisées, tandis qu’Enedis et RTE ont planifié les premiers investissements dans le smart opération d’ici 2019. Mais cette phase d’industrialisation soulève de nombreux défis. Elle suppose d’abord une meilleure définition du cadre réglementaire pour permettre l’émergence de modèles économiques viables.

Selon Xerfi, les quatre prochaines années devraient être déterminantes pour le marché des smartgrids en France. Ainsi 2018-2022, le marché des réseaux intelligents d’électricité, de gaz et d’eau devrait passer de 800 millions d’euros en 2016 à 1,5 milliard en 2018 et pour représenter 1,4 milliard d’euros en 2022.

Selon le rapport Smart Grids Infrastructure Market 2018-2030, diffusé en février dernier, « plusieurs régions du monde ont reconnu la nécessité de passer aux réseaux intelligents et ont pris des initiatives pour encourager cette transition ».

Le marché mondial du SMART GRID est estimé entre 75 et plus de 100 Milliards de dollars en 2020 (Source des cabinets Navigant Research et Transparency Market Research) avec un taux de croissance à 2 chiffres de l’ordre de 15%.

L’Agence internationale de l’Energie (AIE) a publié un rapport début 2018 sur la numérisation des systèmes énergétiques. Celui-ci évalue à 100 milliards d’euros dans le monde les bénéfices des smart grids. Le rapport propose également des projections à l’horizon 2040, à partir d’un scénario de déploiement optimal. L’AIE estime ainsi que les économies offertes seraient de l’ordre de 80 milliards de dollars annuels sur la période 2016-2040, soit 5% des coûts annuels de production d’électricité. Les systèmes intelligents de pilotage de la demande pourraient fournir, au niveau mondial, environ 185 GW de flexibilité énergétique. Cette flexibilité permettrait à elle seule d’économiser 270 milliards d’euros d’investissements dans de nouvelles infrastructures électriques, qui auraient été autrement nécessaires, entre 2016 et 2040. C’est dire que le retour sur investissements des réseaux électriques intelligents est significatif.

Aux États-Unis, qui avaient initialement alloué 4,5 milliards de dollars à la modernisation du réseau électrique, les investissements n’ont cessé d’augmenter pour amorcer cette transition, notamment grâce à l’American Recovery Reinvestment Act.

En Europe, un rapport publié l’an dernier par le Centre commun de recherche (CCR) établit à 950 le nombre de projets de réseaux intelligents sur l’ensemble du continent.

Selon Market Insights Reports, le marché mondial des services publics intelligents devrait progresser de 18,46 % d’ici 2023. Pour l’institut d’études de marché, « l’accroissement de la population vivant dans les zones urbaines (58 % d’ici 2025) et la croissance globale de la population urbaine (81 % de la population vivant dans les villes) sont le principal moteur de l’adoption de solutions intelligentes ».

Résultat : le marché devrait être particulièrement stimulé par le développement des « villes intelligentes », demandeuses de nouvelles solutions de gestion plus efficaces. Les maisons, les transports, les services publics et la gestion de l’énergie devraient ainsi être de plus en plus « smart » à l’avenir.

Le cabinet de conseil Markets & Market, estime ainsi que la croissance annuelle du marché de la smart city sera de 19,4 % d’ici 2020, pour un total de 758 milliards de dollars.

Selon le dernier rapport de Navigant Research, Smart City Tracker 1Q17, le marché global des smart cities, à travers les solutions et services proposés, pèse aujourd’hui 40 milliards de dollars et devrait s’élever à 97,8 milliards d’ici 2026 !

Le marché global de la smart city à l’horizon de 2020 est estimé par une Etude Arup à 400 Md$ (Etude ARUP) et selon Frost & Sullivan à 1 600 Md$

Selon un rapport du Gouvernement et l’enquête menée par Ipsos pour Transdev, 74 % des collectivités urbaines jugent prioritaire l’intermodalité entre les différents types de transport. 78 % pensent également qu’il est important de mettre en place des services spécifiques et complémentaires tels que l’autopartage et les vélos en libre-service.

http://www.smartgrid-smartcity.com

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: