En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Vers un cloud encore plus performant

Par Luiz Vianna, EMEA Sales Strategy Director and Country Manager France, Virtustream

Publication: 21 août

Partagez sur
 
L’année 2016, a été sans aucun doute, l’une des années les plus spectaculaires enregistrées pour le marché du cloud, tout comme 2017 qui a été une année charnière pour le marché, notamment grâce à des avancées telles que l’intégration du Machine Learning au cloud...
 

Le Cloud computing est désormais une solution adoptée par la majorité des entreprises dans le monde. Selon Gartner, le marché global a progressé de près de 20% en 2017, et l’IaaS (Infrastructure en tant que Service, une des principales composantes du Cloud Computing qui permet de bénéficier de ressources informatiques virtualisées) en particulier a connu une croissance de près de 40%. Les fournisseurs se précipitent donc pour répondre aux besoins d’infrastructures et d’affaires des plus grandes entreprises.

La transformation numérique étant présente dans l’esprit des dirigeants, cette tendance ne fera probablement que s’accélérer. D’ici 2020, Gartner estime que le marché global atteindra la somme astronomique de 411 milliards de dollars et les IaaS 72 milliards de dollars, soit 87% et 185% d’augmentation respectives par rapport à 2016. Quelles sont les tendances clés observées pour 2018 ?

Le Deep Learning ou apprentissage profond

Le Machine Learning a été l’une des avancées les plus notables de l’année 2017. Selon une nouvelle enquête de Vanson Bourne, 80% des entreprises ont déjà une forme d’IA en production aujourd’hui, et 30% prévoient d’étendre leurs capacités au cours des trois prochaines années.

Bien que les progrès en la matière se poursuivent en 2018, on attend également des évolutions majeures du Deep Learning. Les fournisseurs de Cloud computing anticipent déjà ce besoin en permettant aux entreprises de tirer parti des GPU (l’élément clé de la technologie du deep learning) pour une puissance de calcul parallèle massive. Le coût de ce service chutant, à cause d’une offre de commodité de plus en plus importante, il faut s’attendre à voir une explosion du Deep Learning.

Des infrastructures cloud intelligentes

Alors que les avancées majeures dans l’automatisation et le Machine Learning continuent de s’accélérer, il faut s’attendre à voir des infrastructures cloud plus intelligentes et automatisées qui vont au-delà de l’automatisation traditionnelle et peuvent réellement prendre des décisions s’apparentant à celles humaines sur des questions importantes d’autorisation, de sécurité, vMotion, allocation dynamique de ressources, load-balancing, et récupération automatique d’environnements… Cela va changer la façon dont les départements informatiques abordent la technologie, avec le même impact que l’arrivée de la virtualisation sur le marché en 2003.

Le cloud privé "instantané"

Il peut y avoir un certain nombre d’inconvénients pour les entreprises qui utilisent un cloud public, mais il y a un avantage principal qui les incite à revenir : la simplicité de la mise en place. Par conséquent, en dépit de tous les inconvénients, de nombreuses entreprises continuent de tirer parti du cloud public pour cette seule et unique raison, tout en ayant en ligne de mire les fournisseurs concentrés sur les applications critiques.

Au cours de l’année à venir, on peut s’attendre à ce que les fournisseurs de cloud computing appliqué aux applications critiques apportent l’expérience du cloud public aux infrastructures privées.

Ces fournisseurs de cloud appliqué aux applications critiques fourniront leurs propres configurations en un seul clic qui iront bien au-delà du simple fait d’avoir un serveur opérationnel. Au lieu de cela, le cloud sera préconfiguré selon les besoins spécifiques de l’entreprise avant même de l’activer.

Poursuite de la coopération entre les fournisseurs de cloud

Bien que 2017 ait eu sa juste part de drame, c’était aussi l’année de la maturation du marché. Par exemple, VMware s’est associé à AWS et Pivotal a annoncé un partenariat avec Google Cloud, pour le bien des clients.

Les fournisseurs de cloud ont trois options :

- La voie coûteuse - ils peuvent y aller seuls

- Dépenser des centaines de millions de dollars en acquisitions

- S’associer à leurs concurrents pour construire des écosystèmes qui répondent aux besoins uniques de leur clientèle.

Cette année, on s’attend à voir se développer des partenariats plus intéressants (et inattendus), car les fournisseurs de cloud computing se font concurrence pour répondre aux besoins des clients. Il semble bien que 2018 sera l’année du cloud spécialisé.

http://www.virtustream.com/

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: