En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Western Digital dévoile le futur des infrastructures de données

Publication: 4 septembre

Partagez sur
 
De nouveaux produits, normes et architectures open source ouvrent la voie aux infrastructures logicielles composables pour les centres de données à grande échelle...
 

Western Digital Corp. a dévoilé, à l’occasion du dernier Flash Memory Summit cet été, un ensemble complet de normes ouvertes, architectures et produits permettant de répondre à la demande en pleine évolution des centres de données privés et publics à grande échelle sur le Cloud. En plus d’introduire la nouvelle gamme de produits et architectures OpenFlex™, la société a annoncé son projet de fournir une interface de programmation applicative (API) et les spécifications essentielles produit à la communauté open source, visant à créer une fondation complète pour les infrastructures logicielles composables (SCI ou software composable infrastructure). En proposant des solutions permettant le calibrage indépendant des ressources de calcul, de stockage et de réseau pouvant être rapidement orchestrées, les SCI ouvrent la porte à de nouveaux niveaux d’évolutivité, d’efficacité, d’agilité et de performance.

Les éléments de l’annonce comprennent :

- L’API open source Kingfish™ pour l’orchestration et la gestion SCI ;

- Des caractéristiques mécaniques produits open source pour permettre des solutions fournisseurs neutres ;

- L’architecture OpenFlex et un écosystème initial de partenaires ;

- La gamme de produits OpenFlex d’appareils flash ou disque NVMe™ over Fabric (NVMf).

Non seulement la croissance exponentielle des données alimente les applications de Big Data et Fast Data, mais elle complique également la manière dont les données sont collectées, conservées, accédées et transformées. Avec le partage de vastes ensembles de données à travers diverses applications tout au long d’un cycle de vie prolongé, la nature dynamique de ces charges de travail plus astreignantes et à grande échelle dépasse les limites des infrastructures de données traditionnelles.

Conçue à partir de la technologie standard de l’industrie NVMf, l’architecture OpenFlex de Western Digital crée des groupes de flash et de disques évoluant indépendamment, pouvant être connectés à des ressources informatiques grâce à des technologies de réseaux traditionnelles telles que l’Ethernet. L’API Kingfish permet aux groupes de flash et de disques d’être présentés sous forme d’infrastructures logicielles composables pouvant être rapidement et facilement orchestrées au sein de serveurs d’application logiques. En comparaison aux infrastructures hyperconvergées (HCI ou hyperconverged infrastructure), présentant un ratio fixe de ressources informatiques, de stockage et de réseau, l’architecture et les produits OpenFlex peuvent réduire le coût total de possession (TCO) jusqu’à 40%1, en éliminant les ressources peu utilisées. L’évolutivité très fine d’OpenFlex peut également réduire l’investissement initial en infrastructure de près de 50%2. De plus, les ressources désagrégées étant directement connectées, les performances des applications peuvent être plus prévisibles, les serveurs logiques étant moins susceptibles d’être soumis aux charges de travail « bruyantes », en compétition pour les mêmes ressources et chemins de données.

« Les centres de données requièrent l’adoption d’une approche plus efficace pour satisfaire les besoins complexes et dynamiques des applications et des flux de données », explique Phil Bullinger, Vice-président senior et Directeur général des systèmes de centres de données chez Western Digital. « Afin de garantir leur flexibilité, les opérateurs de centres de données ont également besoin de solutions open source, leur permettant de faire leur sélection parmi des options fournisseurs neutres les meilleures du marché. L’architecture et les produits OpenFlex de Western Digital ainsi que notre engagement envers la communauté open source aident à répondre à ces besoins, tout en offrant des améliorations significatives en termes de coûts et d’agilité. Nous nous appuyons sur notre position établie de leader en produits de stockage disques, flash et NVMe pour offrir le futur des infrastructures de données ».

D’après une récente enquête menée par IDC auprès des utilisateurs informatiques de moyennes et grandes entreprises3, moins de la moitié de leur capacité informatique et de stockage est utilisée. En réponse aux demandes de charge de travail dynamique, 70% des utilisateurs ont signalé l’inefficacité en termes de temps nécessaire à la mise à disposition de ressources informatiques et de stockage.

« Pour faire face à l’évolution rapide des charges de travail applicatives, les responsables des centres de données doivent tenter de développer des infrastructures flexibles à partir de blocs inflexibles. Les ressources de stockage et informatiques sont souvent ajoutées pour augmenter les performances et capacités, mais ces dernières, sont très largement sous utilisées, entrainant donc de nombreux coûts superflus », affirme Ashish Nadkarni, VP Systèmes, plateformes et technologies d’infrastructures du Groupe IDC. « L’architecture OpenFlex de Western Digital offre une composabilité flexible maximisant l’utilisation des ressources de manière hautement évolutive et flexible, tout en éliminant les problèmes de “stockage bouché”. De plus, le fait qu’elle soit open source élimine la problématique de verrouillage auxquels les infrastructures propriétaires sont confrontées et ouvre la voie vers un écosystème plus vaste ».

L’introduction de l’API Kingfish de Western Digital et la fourniture des caractéristiques produits à la communauté vont permettre aux fournisseurs de proposer des solutions compatibles et neutres, démontrant une fois de plus l’engagement de l’entreprise envers les architectures open source. Au moment de cette annonce, l’architecture OpenFlex tire profit d’un vaste écosystème d’offres matérielles et logicielles de centres de données, comprenant : Apache Hadoop®, Apache Spark™, Apache Kafka®, Apache Cassandra®, Apache Mesos®, Broadcom, Ceph™, DriveScale, Hewlett Packard Enterprise (HPE), Inspur, Kaminario, Kubernetes®, Marvell®, Mellanox Technologies, Microsoft SQL Server®, Percona et Super Micro Computer.

Les produits OpenFlex Fabric offre des performances et capacités hautement évolutives

La famille de produits OpenFlex Fabric de Western Digital sera commercialisée en plusieurs versions, déclinant différents niveaux de performances et capacités pour permettre aux architectes de centres de données et responsables informatiques de développer un centre de données évolutif et flexible pour répondre à leurs besoins uniques. Les points forts comprennent :

- La série OpenFlex™ Fabric F3000 : pour les applications Fast Data aux performances intensives. Disponible avec une capacité allant jusqu’à 61 To4, elle offre des performances flash NVMe à faible latence sur deux ports Ethernet 50 Go5.

- La série OpenFlex™ Fabric E3000 : un châssis 3U hébergeant jusqu’à dix appareils Fabric F3000 interchangeables.

- La série OpenFlex™ Fabric D3000 : pour les applications Big Data aux capacités intensives. Le châssis 1U offre jusqu’à 168 To de capacité de disque dur sur deux ports Ethernet 25 Go.

Les produits OpenFlex Fabric F3000 et OpenFlex E3000 seront disponibles au dernier trimestre 2018. Le produit OpenFlex Fabric D3000 sera disponible en 2019.

http://www.wdc.com/

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: