En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

3 conseils pour rendre sa maison (vraiment) intelligente

Publication: 9 octobre

Partagez sur
 
Le "réfrigérateur intelligent" est rapidement devenu le symbole d’une technologie que beaucoup de Français considèrent comme un gadget...
 

A titre d‘exemple, plus de 58 % des Français se plaignent d’une facture de chauffage trop élevée selon un récent sondage de reichelt elektronik. C’est la raison pour laquelle plus d’un quart des sondés envisagent l’installation d’un système de chauffage intelligent. Mais le chauffage intelligent ne représente qu’une partie des possibilités de la Smart Home. Les possibilités et les offres sont nombreuses et peuvent devenir un véritable casse-tête, alors comment s’y retrouver et surtout quel piège éviter. Sven Pannewitz, Product Manager chez reichelt elektronik vous donne 3 conseils pour un intérieur vraiment smart.

1. Définir clairement ses besoins et exigences avant de s’équiper

Avant de transformer son intérieur en maison intelligente, il est important de réfléchir à ses besoins et exigences en la matière. Souhaitez-vous avant tout plus de confort, réduire votre facture de chauffage ou sécuriser davantage votre maison ? Ces questions vous aiguilleront dans la bonne direction. Si vous n’êtes pas encore sûr des fonctions que vous souhaitez automatiser chez vous sur le court ou long terme, choisissez un système le plus flexible possible.

Ainsi, selon la taille de la maison ou de l’appartement et le nombre d’appareils à connecter, les prix d’un système Smart Home varient également. Comme la plupart des systèmes ont une structure modulaire, ils peuvent cependant être mis en service et testés à petite échelle et développés à tout moment par la suite.

2. Ne pas connecter toutes les parties de la maison pour assurer une sécurité optimale

La maison intelligente présente un potentiel énorme pour se protéger des intrusions : pour dissuader les cambrioleurs en vacances, les résidents peuvent programmer l’allumage et l’extinction des lumières et même le mouvement des volets roulants pour simuler leurs présences. Les systèmes d’alarme intégrés peuvent également s’avérer très utiles en cas d’urgence. Pour autant comme tout système contrôlé à distance, le risque de piratage n’est pas nul. Idéalement, il est préférable de garder le contrôle de ses propres données en les stockant localement sans les mettre dans le cloud.

3. La commande vocale : bonne ou mauvaise idée ?

La mise en réseau des appareils électroménagers contribue déjà à la simplification du contrôle, mais elle n’est devenue vraiment pratique que grâce au soutien des assistants vocaux. Ce n’est donc plus un secret : ces commandes vocales telles que Alexa, Google Home and Co. ont une influence positive sur l’accès au Smart Home et renforcent la tendance Smart Home.

Qu’est-ce qui rend la commande vocale si attrayante ? Au lieu de taper à l’écran ou même d’avoir à atteindre le bouton marche/arrêt, les utilisateurs peuvent simplement énoncer une commande pour contrôler confortablement leurs appareils depuis le canapé. En quelques mots, on tamise la lumière ou on change de playlist.

Toutefois, il ne faut pas oublier que ces outils soulèvent également des préoccupations en matière de protection des données. Il est nécessaire de moduler les paramètres de sécurité afin de décider quels composants vous souhaitez associer à la commande vocale. Par exemple, faire réagir l’éclairage et le chauffage à la commande vocale, sans la raccorder à la porte du garage, le système d’alarme et les autres composants relatifs à la sécurité. Ceci empêche, notamment, la désactivation par un éventuel intrus du système d’alarme par le biais de la commande vocale.

http://www.reichelt.com

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: