En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

IDT lance un laboratoire ouvert d’analyse et de calcul hautes-performances

Publication: Juillet 2015

Partagez sur
 
Un laboratoire pour intégrer l’interconnexion RapidIO à des plateformes hétérogènes...
 

Le laboratoire aidera les entreprises à développer des solutions analytiques temps-réel pour data centers hyperscale , s’appuyant sur des interconnexions faible-latence RapidIO et sur des technologies de synchronisation avancée.

Integrated Device Technology , Inc. ( IDT ®) (NASDAQ : IDTI) a annoncé aujourd’hui avoir lancé son laboratoire ouvert HPAC (High-Performance Analytics and Computing , ou laboratoire analytique et de calcul hautes-performances) pour satisfaire les besoins d’applications temps-réel des utilisateurs finaux d’informatique cloud et d’entreprise. Le laboratoire supporte les technologies semiconducteurs hétérogènes des grand fournisseurs de CPU et d’accélérateurs du marché, qui utilisent des interconnexions RapidIO ® et PCIe ® , des circuits de synchronisation avancée et des produits d’interface mémoire IDT.

Basé dans l’usine IDT d’Ottawa au Canada, le laboratoire ouvert HPAC fonctionne selon un modèle contributif. Il a été créé par IDT et plusieurs entreprises partenaires, pour permettre aux utilisateurs finaux de développer des logiciels applicatifs pour l’analyse et le HPC (High-Performance Computing , ou calcul hautes-performances) qui nécessitent différents types de processeurs à faible latence et à haut rendement énergétique. Les applications cible du laboratoire sont notamment l’analyse temps-réel, le " deep learning (apprentissage profond), la reconnaissance d’images, l’analyse vidéo et le traitement d’images.

La technologie mise en œuvre au laboratoire a été utilisée pour analyser le trafic Twitter pendant la finale de la coupe du monde 2014 de la FIFA, et a récemment été adoptée par le CERN pour le centre d’analyse de son accélérateur de particules. Le laboratoire est basé sur des solutions utilisant des formats informatiques standards, en ligne avec l’initiative informatique hautes performances OCP (Open Computer Project, ou projet d’ordinateur ouvert), qu’IDT co-préside.

"A l’heure où l’analyse de grandes volumes de données non structurées devient de plus en plus important dans les centres de calcul cloud hyperscale , le recours à des accélérateurs de type GPU (Graphics Processing Unit, ou CPU graphique) ou FPGA (circuit pré-diffusé) associés à des processeurs classiques est devenu incontournable, et les interconnexions à faible latence sont indispensables pour gérer la charge de travail des systèmes multi-processeurs distribués", déclare Sailesh Chittipeddi, Directeur Technique et Vice-Prédisent Opérations Mondiales chez IDT. "Nous avons lancé le laboratoire ouvert HPAC pour offrir un espace de collaboration à tous ceux qui veulent tirer profit de la faible latence et du rendement énergétique élevé que permet l’interconnexion RapidIO .."

"La technologie GPU ultra-hautes performances et 100% programmable, va radicalement transformer les data centers cloud hyperscale en domaines capables d’offrir de l’analyse temps-réel en mobilité", déclare Duncan Poole, Directeur des alliances plateformes, chez NVIDIA. "Nous attendons avec intérêt de travailler avec IDT et le laboratoire ouvert HPAC, pour permettre à nos clients de développer des applications avancées de deuxième génération, s’appuyant sur la plateforme informatique hétérogène RapidIO ."

Le calcul faible-latence à haut rendement énergétique est un composant important pour l’extensibilité à la fois des data centers d’entreprise et des data centers cloud, déclare Lakshmi Mandyam, Directeur, Systèmes et écosystèmes serveurs, chez ARM. “Grâce aux nombreux partenaires de l’écosystème ARM collaborant déjà avec IDT au sein du laboratoire ouvert HPAC, et grâce à notre position de leader de RapidIO.org , nous envisageons le travail au sein du laboratoire comme l’une des briques essentielles permettant à nos partenaires de tester le calcul hétérogène à base de processeurs ARM sur de véritables plateformes, afin d’accélérer leur développement d’applications.”

"Le laboratoire ouvert HPAC est un lieu de rencontre pratique, qui supporte l’initiative OCP HPC, où l’on peut satisfaire les besoins uniques des utilisateurs finaux ayant les plus grosses charges de calcul du marché", affirme Corey Bell, Président du projet OCP (Open Compute Project). "Au fur et à mesure des progrès du groupe OCP HPC, il sera intéressant de voir davantage de contributions de plateformes matérielles dans le laboratoire ouvert HPAC, pour pouvoir fournir à nos utilisateurs finaux un environnement pour développer des applications finales, avant de construire leurs propres systèmes. Ce laboratoire a vocation à faciliter l’adoption de solutions informatiques OCP."

Les parties intéressées peuvent postuler auprès d’IDT pour lancer des projets analytiques au sein du laboratoire ouvert HPAC. Les projets applicables au secteur commercial et au secteur public seront sélectionnés au cas par cas.

http://www.idt.com/

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: