En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Nouveau défi pour le câblage des data centers : passage au 40 et 100 Gigabit

Par Thierry Besrest, Sales Data Center France de Rosenberger OSI

Publication: 16 novembre

Partagez sur
 
Depuis les années 90, les débits de transmission dans les data centers n’ont cessé d’augmenter pour répondre aux besoins des nouvelles applications, avec la généralisation successivement du Gigabit Ethernet puis du 10 Gigabit Ethernet...
 

Jusque-là, la transmission des données s’effectuait en mode duplex sur fibre multimode (une fibre par direction).

Puis les premières normalisations du 40 et du 100 Gigabit Ethernet à partir de 2010 (40GBASE-SR4 et 100GBASE-SR10) ont fait apparaître la nécessité de diviser les données en de multiples flux sur fibre multimode ou monomode, en ouvrant la voie à la technologie parallèle optique et aux transceivers MTP®/MPO (Multi Fiber Push On).

Aujourd’hui, le passage au 100 Gigabit Ethernet dans les grands data centers français est devenu réalité, principalement avec l’introduction de la nouvelle famille de mainframes IBM série Z14, qui supporte ces débits. Les premières installations de ces systèmes ont démarré en 2018, et doivent se multiplier en 2019. Elles sont le précurseur d’un mouvement général.

En effet, les études de marché s’accordent sur la prédominance dans les années qui viennent des transmissions parallèles optiques et des transceivers à 100 Gbit/sec dans les data centers pour les infrastructures de câblage fibre multimode et monomode avec le PSM4. Ces prévisions ont entraîné le développement continu de nouvelles versions d’Ethernet à 100 Gigabit, avec le 100GBASE-SR4 en 2015 jusqu’au 100GBASE-SR2 dont la normalisation est prévue très prochainement. Toutes ces versions, et les versions futures d’Ethernet au-delà du 100 Gigabit continueront d’utiliser en standard les transceivers parallèles optiques MPO.

Des besoins immédiats de formation

Pour les responsables des data centers, DSI ou opérateurs, le passage au 100 Gigabit Ethernet nécessite donc la mise en place d’une nouvelle infrastructure de câblage capable de supporter ces débits, et utilisant la technologie parallèle optique sur fibre multimode et monomode.

Or ceci représente pour eux un vrai défi, car ils ne disposent pas dans la plupart des cas des compétences nécessaires en interne pour la planifier et en superviser l’installation et la certification.

En effet, l’installation de la nouvelle infrastructure de câblage est beaucoup plus complexe avec une gamme très large de types de connecteurs qui doivent être choisis à bon escient : genre mâle ou femelle, polarité A, B ou C, polissage PC ou APC, adaptateur droit ou croisé.

Les procédures de certification des liaisons sont également nouvelles, avec de nouveaux équipements de certification, de nouvelles caméras d’inspection adaptées aux connecteurs MPO®/MTP, de nouveaux outils de nettoyage des férules.

Tous ces nouveaux processus ne laissent aucune place à l’improvisation, car la moindre erreur est impossible, et synonyme d’une coupure de liaison.

Les data centers sont donc confrontés à un manque de compétences, qui touche aussi dans une très large mesure les installateurs, qui doivent obligatoirement être formés à la mise en œuvre et à la certification des nouvelles liaisons. A l’heure actuelle, seuls des spécialistes de la technologie parallèle optique sont capables de répondre à ces besoins. C’est le cas de Rosenberger OSI, un des principaux constructeurs mondiaux d’infrastructures de câblage en technologie parallèle optique.

En outre, Rosenberger OSI France est certifié organisme de formation par la société Proneo, et forme régulièrement les installateurs comme les techniciens dans les data centers à ces problématiques.

http://osi.rosenberger.com/

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: