En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

La première Hacking House de Sigfox dévoile des solutions inédites

Publication: 22 novembre

Partagez sur
 
Les participants à la Hacking House de la baie de San Francisco ont présenté à un jury d’experts et de mentors leurs solutions IoT, conçues pour répondre aux problèmes économiques et environnementaux d’aujourd’hui...
 

Sigfox, le premier fournisseur mondial de services pour l’Internet des objets (IoT), a organisé le 15 novembre dernier, dans la région de la baie de San Francisco, la session finale de pitch des protagonistes du premier programme Hacking House de Sigfox, hébergé au sein de l’école 42 de la Silicon Valley. Lors de cette journée, les participants ont pu présenter trois solutions IoT conçues pour répondre à de vraies problématiques du monde d’aujourd’hui.

La première édition du programme Hacking House Sigfox, a attiré 12 participants entre étudiants, développeurs et free-lance provenant du monde entier qui ont suivi une formation intensive de trois mois portant sur la technologie IoT de Sigfox. Les participants ont travaillé répartis en équipes sur différents projets, en appliquant leur connaissance de l’univers IoT et en collaborant avec les chefs de projet, les fabricants d’objets connectés et les cadres de Sigfox. L’objectif : arriver à créer trois solutions basées sur la technologie IoT et le réseau longue portée bas débit, pour répondre aux plus urgents des défis technologiques, environnementaux et commerciaux d’aujourd’hui.

Les solutions IoT inédites, présentées pour la première fois à l’occasion de l’évènement, sont :

- Connected Seal : cette solution, conçue pour responsabiliser les acteurs du secteur du transport de conteneurs, alerte les entreprises d’import-export, lorsque les sceaux des conteneurs sont retirés. Contrairement aux solutions concurrentes, ce service fournit les informations requises de manière simple, économique et recyclable.

- Lali Wildfire Detection : créée en réponse aux récents incendies en Californie, cette solution identifie et avertit les pompiers du moment et du lieu de début d’un incendie, en leur fournissant les informations nécessaires pour atteindre et contenir le feu rapidement, avant que ce dernier puisse causer des dommages étendus.

- 42 Robolab : pour aider les acteurs du retail à offrir une expérience client de premier ordre, dans un monde dominé par la vente en ligne, cette application alimente une étagère connectée qui permet de suivre les stocks en temps réel, fournissant des données sur les produits les plus performants et permettant aux distributeurs de gérer intelligemment leurs commandes.

Sur la base de critères d’innovation et de faisabilité, le jury, comprenant Ethan Haigh de HAX, Tim Robinson d’IBM, Geraldine Le Meur de The Refiners, Raouti Chehih de Sigfox et plusieurs experts de différentes industries (distribution, logistique, protection des forêts, etc.) a évalué les équipes. Les juges ont mesuré la capacité de chaque équipe à fournir un produit ou un service à une industrie spécifique. Chaque équipe bénéficiera d’un suivi post-programme en tant qu’alumni de la Hacking House. Les trois équipes recevront également un soutien complet de Sigfox pour poursuivre leurs projets en tant que startups ou projets individuels. Cela inclut également le soutien du réseau d’incubateurs, d’accélérateurs, de VC et d’investisseurs de Sigfox, afin d’aider concrètement les équipes à transformer leurs idées en produits et services réels.

Une mention spéciale a été accordée à l’équipe Connected Seal pour l’engagement et la diligence dont elle a fait preuve tout au long du développement du projet et pour la qualité des résultats obtenus dans un délai aussi court.

« Je peux très facilement définir cette expérience comme l’un de moments clés de mon parcours de vie personnel et professionnel. Avant de commencer, je craignais ne pas avoir de compétences assez pertinentes pour pouvoir accomplir ce travail. J’ai ensuite découvert que, sans aucune compétence particulière en codage ni programmation, je pouvais malgré apporter mon savoir-faire à l’équipe. Cette expérience a été un vrai défi. Il nous était demandé d’arriver à résoudre les problèmes avec le moins de ressources possible. Si l’équipe manquait d’une certaine compétence, l’un de nous devait l’acquérir, si elle n’avait pas un certain contact, l’un de nous devait l’établir et développer la relation. Dans notre équipe, les différences des uns et des autres se sont complétées et compensées. Cela nous a permis de maximiser le travail et les résultats », a déclaré Alberto Mannil de l’équipe Connected Seal.

Aux autres équipes participantes, Sigfox proposera des opportunités au sein de sa structure et de son écosystème (Sigfox Corporation, les différents Opérateurs Sigfox dans le monde, ou encore les startups, PME ou grandes entreprises de l’écosystème IoT mondial).

« Lorsque le temps, le budget et les ressources sont limités, il est nécessaire de s’écarter des méthodes de conception et de fabrication traditionnelles. C’est dans ces moments qu’il faut se pousser à penser différemment et oser réfléchir « out of the box ». J’ai découvert que le meilleur moyen d’obtenir des solutions plus dynamiques et efficaces est de constituer une équipe unique et diversifiée. Une variété de cultures et de points de vue donne, à mon avis, les meilleurs résultats, et le programme Hacking House offre cette opportunité », a ajouté Ashley Dara Dotz, cofondatrice de Field Ready et mentor à la Hacking House.

« Le potentiel de l’Internet des objets ne connaît pas de frontières », a déclaré Raouti Chehih, Chief Adoption Officer chez Sigfox. « En revanche, l’adoption des solutions a toujours été limitée par le coût des objets, la vie des batteries et la modularité de la solution. La technologie Sigfox surmonte ces obstacles, offrant des solutions concrètes aux problèmes du monde réel. Nous souhaitons sensibiliser les innovateurs de l’IoT de demain à notre technologie et montrer ce qu’il est possible de réaliser avec une connectivité IoT longue portée bas débit. Nous avons également eu la chance d’être soutenus dans notre projet par l’école 42 de la Silicon Valley et son PDG, Kwame Yamgnane, qui a apporté son expertise en matière d’éducation et d’entreprenariat. C’était une vraie chance de pouvoir lancer cette initiative avec leur soutien. »

Alors que la première Hacking House a démarré son programme, Sigfox ouvre les candidatures pour la prochaine saison à la Hacking House de la baie de San Francisco ainsi qu’à la Hacking House de Taipei, toutes deux ouvrant leurs portes au premier trimestre 2019. Les candidats souhaitant participer à la prochaine saison peuvent postuler ici jusqu’au 11 janvier 2019 inclut.

« Nous sommes à la recherche de vrais rêveurs, efficaces et déterminés à résoudre de vrais problèmes », a ajouté Moojan Asghari, responsable de la Hacking House chez Sigfox. « Notre mission est de fournir le bon environnement à ces jeunes talents pour les aider à explorer leur potentiel. Il est crucial d’avoir une équipe dont les membres s’enrichissent des expériences les uns avec les autres et se fixent ensemble de nouveaux objectifs »

Le programme Hacking House est rendu possible grâce aux partenariats avec l’école 42 de la Silicon Valley, qui a hébergé cette première édition de la Hacking House, et avec VANTIQ, premier fournisseur de plateformes d’application de Sigfox.

http://www.sigfox.com/

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: