En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

IoT industriel, quels en sont les enjeux de performance

Par Daniel Crowe, Vice President France, Benelux & Southern Europe NetScout Systems

Publication: 7 février

Partagez sur
 
Depuis longtemps, l’industrie manufacturière investit les technologies innovantes pour mieux gérer la demande de produits...
 

Devant assurer le plus court délai de commercialisation de nouveaux produits, la majorité des industriels sont de plus en plus nombreux à se lancer dans des initiatives de transformation numérique pour s’adapter plus facilement aux exigences du marché.

Dans le cadre de cette transformation numérique, et dans le but d’accroître leur flexibilité et leur efficacité, de nombreux clients migrent leurs services et leurs systèmes sur le cloud. Les systèmes de planification des ressources d’entreprise (ERP) et de gestion des ressources client (CRM) en particulier sont en cours de migration vers des plateformes Software-as-a-Service (SaaS). Ce changement devrait affecter certains aspects des activités industrielles, telles que le service à la clientèle, la gestion des ventes et la productivité des salariés.

La plupart de ces services SaaS repose sur la performance de la connectivité des périphériques entre les ordinateurs portables, les appareils mobiles et les applications par exemple. Garantir un accès rapide à un dossier client ou à un statut de commande peut faire la différence sur le marché. Cette tendance rend les industries plus dépendantes à la connectivité, car ces dernières cherchent à s’assurer que leurs chaînes d’approvisionnement fonctionnent à un niveau optimal.

L’avènement de l’Internet des Objets (IoT) constitue une avancée qui aide les fabricants à relever les défis liés à des processus complexes et à des chaînes d’approvisionnement profondément intégrées. L’outil IoT leur permet de voir/prévoir au-delà de la simple fonction de fabrication de produits de leur chaîne d’approvisionnement. Un important fabricant américain a, par exemple, mis en place une application de gestion des commandes sur mesure à destination de ses clients, lui permettant ainsi d’organiser la livraison des produits directement dès leur fabrication.

Aux oubliettes, les pannes

Les innovations technologiques représentent un challenge, notamment en ce qui concerne les environnements industriels axés sur la data. En effet, le secteur manufacturier dépend fortement des systèmes et services informatiques pour gérer le traitement des commandes, l’automatisation des lignes de production, l’expédition, la logistique et les comptes, le CRM, la conception CAO/FAO et même la disponibilité du système de noms de domaine (DNS) - élément vital pour la performance des applications Web. Alors que les fabricants investissent dans les technologies SDDC (Software Defined Data Center), SaaS pour certains services applicatifs, et Cloud pour des besoins commerciaux, la gestion des performances se complexifie. Avec autant d’entités variables et de fournisseurs individuels impliqués, les pannes sont clairement proscrites.

Un fabricant automobile international a d’ailleurs récemment consolidé ses centres de données pour réduire les risques et les délais de mise sur le marché des services Cloud et des déploiements d’applications. Son objectif était de réduire le délai de lancement de nouveaux services de plusieurs mois à quelques jours. Simultanément, il a amélioré le cycle de conception et instauré des services applicatifs à travers les usines de production connectées au datacenter. Selon le type d’usine, une heure de perturbation peut retarder l’achèvement de 10 à 20 véhicules d’une valeur unitaire de 20 000 à 40 000 $. Les échecs ou les interruptions de communication entre les usines et le centre de données peuvent avoir un impact financier quotidien important. Sans production de véhicules et donc sans inventaire à l’instant T, les concessionnaires partenaires risquent de perdre des opportunités commerciales. En effet, le manque d’inventaire équivaut à un manque ou un retard de ventes. Et c’est sans compter le poids de l’impact négatif en matière d’image et de réputation pour la marque. Dans un contexte économique compétitif, optimiser les performances du service, notamment à l’ère de l’IoT, est donc impératif.

Maximiser les opportunités

Assurer la prestation de services nécessite une visibilité de bout en bout. En effet, les informations nécessaires à l’identification de la cause principale des dégradations de performances, permettent de résoudre rapidement de tels problèmes organisationnels.

Pour obtenir les informations sur une infrastructure complète et efficace dans les centres de données et les usines de fabrication, les équipes informatiques doivent pouvoir s’appuyer sur une solution basée sur l’exploitation de données intelligentes. Elles seront ainsi assurées d’obtenir une visibilité de l’IoT, du contrôle à la surveillance et l’analyse du trafic, jusqu’à l’orchestration et l’automatisation du réseau. Via une surveillance pro-active des applications et des services sur leurs réseaux, les industriels seront mieux armés pour anticiper et gérer les problèmes éventuels, assurer la disponibilité et la performance de leurs services et applications, éviter les pannes trop coûteuses et maintenir des niveaux élevés d’efficacité et de qualité. Car l’assurance de la satisfaction client passe avant tout par l’efficacité des chaînes de production et d’approvisionnement.

http://www.netscout.com

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: