En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

La neutralité du net, tout n’est pas encore fini

Publication: 19 mars

Partagez sur
 
Si vous pensiez que c’en était fini de la neutralité du net depuis qu’Ajit Pai, directeur de la Federal Communications Commission (FCC) américaine, a planté un couteau en plein cœur de l’Internet libre, réfléchissez-y à deux fois...
 

La neutralité du net n’a peut-être pas disparu : Ce vendredi, les défenseurs et opposants de la neutralité du net se retrouveront à la Cour d’appel de Washington, D.C. pour défendre leur position, concernant la fin de la politique décrétée par la FCC fin 2017. Le panel composé de trois juges pourrait prendre une décision d’ici l’été, et le résultat est toujours incertain. Ils pourraient faire respecter l’autorité de la FCC, déclencher un retour en arrière par rapport à la précédente ordonnance de M. Pai ou trouver un compromis entre les deux. Il y a fort à parier que tous les spectateurs seront pendus aux lèvres des juges.

Pour résumer, la neutralité du net signifie que toutes les données sont sur le même pied d’égalité. Aux États-Unis, cette politique a empêché les fournisseurs d’accès à Internet (FAI) de pratiquer la discrimination contre les données provenant de certaines applications ou plateformes et leur demandait de traiter tout le trafic Web de manière égalitaire. La suppression de cette politique aurait permis aux opérateurs comme Verizon, AT&T et T-Mobile de ralentir le trafic Internet d’applications comme Netflix, Skype et YouTube et potentiellement de facturer les sites pour qu’ils obtiennent des débits plus rapides.

Les États-Unis de la confusion

Peu satisfaits par la décision de la FCC, certains États comme la Californie et le Montana ont fait passer leurs propres mesures pour protéger la neutralité du net. La Californie a également fait passer ses propres réglementations de sécurité. Tout cela a déclenché une bataille pour savoir quelle agence ou quel organisme a l’autorité de réglementer Internet. L’entrée en vigueur de la nouvelle loi californienne est en suspens en attendant que la cour de Washington D.C. prenne une décision.

Le streaming jusqu’à la 5G

Les questions sur le traitement de différents flux de données sont capitales pour déterminer l’utilisation, la commercialisation et la tarification des services Internet. Ces enjeux sur les données seront de plus en plus importants alors que les réseaux 5G vont bientôt faire leur apparition. Ces réseaux de dernière génération devraient augmenter le volume de données transmises de façon exponentielle et soutenir le déploiement plus rapide des objets connectés dans les maisons connectées et l’industrie.

http://www.avira.com/

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: