En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Assistants vocaux : Google Assistant en tête chez les utilisateurs français

Publication: 21 mars

Partagez sur
 
Google Assistant (Google Home) est aujourd’hui l’assistant vocal le plus utilisé par les Français, a contrario encore 11% des répondants n’ont jamais entendu parler de ce type d’assistants...
 

Selon une étude reichelt elektronik, l’un des plus grands distributeurs en ligne d’électronique et de technologie informatique en Europe, réalisée avec OnePoll, sur la place des assistants vocaux dans les ménages français.

Des préférences différentes en Europe

Cette nouvelle étude reichelt elektronik / OnePoll révèle que 30% des Français utilisent Google Assistant, Apple se classe deuxième avec 17% d’utilisateurs en France, et Amazon troisième avec 9%. Les préférences en termes de marques varient selon les pays d’Europe : en Allemagne, c’est Alexa d’Amazon qui arrive en tête, aux Pays-Bas et au Royaume-Uni, c’est Siri d’Apple qui se classe 1er, et enfin en Pologne l’Assistant Google.

L’assistant vocal : gadget ou vrai atout au quotidien ?

Si les marques redoublent d’inventivité au niveau des fonctionnalités de leurs assistants vocaux, les Français privilégient cet outil pour :

- Faire des recherches sur Internet (75%),

- Écouter de la musique (61%),

- Lire ou écouter des messages (51%),

- Contrôler leurs installations Smart Home (43%).

Des préoccupations persistantes en matière de sécurité

Les assistants vocaux ont beau promettre de simplifier la vie quotidienne, certains aspects posent toujours questions, notamment pour tout ce qui touche aux données personnelles. Une grande majorité des Français (71%) s’inquiète de l’utilisation abusive de ces données personnelles et de leur stockage et 46% redoutent que leurs communications soient surveillées. Par ailleurs, la mauvaise compréhension des commandes vocales et l’activation de l’assistant de manière intempestive préoccupent également les répondants. Enfin, 29% restent sceptiques sur le fait que les annonceurs puissent utiliser dans le futur les assistants vocaux à des fins promotionnelles.

Des pistes d’amélioration à exploiter

La confiance dans les assistants vocaux n’est donc pas forcément acquise, même pour ceux qui les utilisent déjà. Pour 63% des répondants, l’élimination des problèmes de sécurité et de confidentialité constituerait un élément pour que les assistants vocaux deviennent plus populaires. Les autres points cités sont le choix d’options plus personnalisées (36%) et une amélioration de commandes vocales (34%). En termes de fonctionnalités possibles, les Français ne manquent pas d’imagination : 40% d’entre eux souhaiteraient que les assistants vocaux puissent reconnaître, comprendre et répondre aux émotions humaines, suivie d’une aide à la décision d’achat à 35% (en pouvant vérifier la disponibilité d’un produit en temps réel par exemple), 25% des répondants aimeraient disposer d’une aide aux petites décisions de la vie quotidienne (comme le choix d’une tenue), enfin 19% des Français souhaiteraient que les assistants vocaux maîtrisent les gestes et les expressions du visage. Malgré l’engouement du public à la sortie de chaque nouvel assistant vocal, le plus grand défi pour les fabricants reste de convaincre les utilisateurs de la valeur ajoutée d’un assistant vocal : 67 % des Français déclarent ne pas en voir besoin.

- Méthodologie : Etude quantitative réalisée par OnePoll, membre de l’association ESOMAR, entre le 22 et le 30 janvier 2019 auprès de 1000 participants de plus de 18 ans résidant en France.

http://www.reichelt.com/

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: