En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Hackathon du Pôle Léonard de Vinci :mettre l’IA au service de l’intérêt général

Publication: 27 mars

Partagez sur
 
Les programmes utilisant l’Intelligence Artificielle pour optimiser la relation humaine dans les Hôpitaux et une société plus sociale et responsable ont conquis le Jury...
 

Dans le cadre des semaines transversales Soft Skills du Pôle Léonard de Vinci, plus de 1 000 étudiants des 3 écoles (EMLV, ESILV et IIM) ont travaillé sur l’Intelligence artificielle (IA). Ils avaient 4 jours pour « Concevoir un programme mettant l’IA au service de l’intérêt général » : une belle ambition pour ce Hackathon inter-écoles.

Encadrées par une quarantaine de coachs spécialisés en Créativité, Design-thinking, Innovation, MBTI et Graphisme, les étudiants de 4ème année, répartis en 160 équipes inter-écoles, ont réussi à se familiariser avec ce concept dans sa globalité et en appréhender les différentes facettes. Le scenario fourni : chaque équipe représente un collectif de citoyens, ayant pour but de proposer un programme sur l’IA aux plus hautes autorités françaises. Leur capacité à avoir une vision globale de l’IA - thème si vaste et si propice aux engouements et inquiétudes - tout en travaillant sur eux-mêmes et leur relation nel d’équipe, a séduit autant le Jury que la Direction Soft Skills, dont c’était l’objectif prioritaire.

La France est le 7e pays recruteur de profils liés à l’Intelligence Artificielle (IA) au niveau mondial et cette thématique irrigue tous les secteurs d’activités. Les idées reçues sur l’IA foisonnent et la plupart génèrent toutes sortes d’appréhensions.

Du 4 au 8 février, la grande semaine pédagogique transversale des soft skills était dédiée à l’IA. Elle a rassemblé les mille étudiants de 4e année des 3 écoles du Pôle Léonard de Vinci : Management (EMLV), Ingénieurs (ESILV) et Digital (IIM), organisés en 160 équipes pluridisciplinaires.

Cette semaine a été conçue pour permettre aux étudiants de comprendre ce qu’est l’IA pendant 2 jours, avant de se lancer dans un hackhaton créatif de 3 jours pour créer un programme politique intitulé « Mettre l’Intelligence Artificielle au service de l’intérêt général en France ».

Comprendre les « représentations » autour de l’IA

Dans un premier temps, les étudiants ont exploré toutes les facettes de l’IA, lors d’ateliers interactifs et ainsi reçu les clés de lecture pour être capables de comprendre et mettre en perspective ce qu’ils lisent sur cette thématique. Imaginaires, fantasmes, visions du monde différentes, … l’IA est l’objet de représentations, que ce soit dans la Science-Fiction ou les media, qu’il faut apprendre à décoder.

Les équipes ont avancé sur 10 grandes thématiques, traitant de la façon dont l’IA entre dans nos vies personnelles et professionnelles.

1. IA et Industrie 4.0

2. IA et Art/Entertainment

3. IA et Mobilité

4. IA et Santé/Mort/Transhumanisme

5. IA et Développement Durable

6. IA et Cyber sécurité

7. IA et Algorithmes responsables

8. IA et Éthique

9. IA et RH/Recrutement

10. IA et Évolution de l’Emploi et des métiers

Puis, du mercredi au vendredi, chaque équipe inter-écoles s’est engagée dans un Hackathon intensif, avec comme objectif de concevoir, en deux jours et demi, un grand programme électoral mettant l’IA au service de la France. Si certains étudiants ont pu être un peu déroutés au début par l’ampleur du projet, le sujet les a rapidement mobilisés. Le soutien des 32 coachs spécialisés en Créativité, Design-thinking, Facilitation, Innovation, des 10 coachs MBTI (leur permettant d’appliquer immédiatement ces tests de personnalité au sein de leur équipe) et des 3 coachs graphisme, les ont aidés à mieux comprendre le sujet, puis traduire en paroles et en images leurs idées.

Egalement aidés des étudiants Responsables du FabLab de Vinci, ils ont ainsi pu mettre en commun leur valeurs, clarifier leur vision, et préciser leurs propositions autour de l’IA. Ils devaient autant travailler le fond que la forme pour présenter leur programme sur différents supports (affiche et vidéo) accompagnés d’un pitch structuré.

A l’instar des grands débats actuels, les équipes constituées en comité de consultation citoyenne, devaient ensuite présenter leur programme à un jury composé de chercheurs, professionnels, institutionnels, enseignants, journalistes et étudiants. C’était l’occasion de découvrir leurs propositions, échanger avec eux, évaluer leurs projets et déterminer quels étaient les meilleurs programmes.

« Nous avons travaillé sur L’hôpital intelligent de demain : L’IA au service de la relation humaine au sein des hôpitaux. Nous étions fiers, le vendredi, de présenter notre programme qui nous a permis de remporter l’une des premières places sur 160 équipes » précise Nicolas Gerbault étudiant en 4ème année à l’EMLV.

Parmi les meilleures, 2 équipes ont su séduire le Jury avec leurs programmes « Comment encadrer l’IA avant qu’elle ne nous corrompe ? » ou « l’Intelligence Artificielle pour une éducation & une formation plus juste et plus adaptée ».

En guest star virtuelle, Cédric Villani, rapporteur de ‘Donner un sens à l’intelligence artificielle’ a enregistré une vidéo qui a été diffusée aux étudiants pour soutenir le projet. Il confirme l’intérêt de travailler en transversalité pour bien aborder l’IA. Une motivation de plus pour les 1000 étudiants de l’EMLV (Ecole de Management Léonard de Vinci), l’ESILV (Ecole Supérieure d’Ingénieurs Léonard de Vinci), et l’IIM (Institut de l’Internet et du Multimédia).

http://www.devinci.fr/

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: