En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Pourquoi les entreprises vont investir massivement dans l’IoT et la mobilité

Par Virgile Bourdelin, Directeur des Ventes Transports, Logistiques et Industrie

Publication: 17 avril

Partagez sur
 
Alors qu’elles ont déjà engagé des efforts en faveur d’une modernisation de leurs infrastructures, les entreprises de transport et de logistique doivent approfondir leur engagement pour répondre aux attentes de plus en plus élevées de leurs clients...
 

De nombreuses entreprises du secteur transport et logistique ont connu une croissance spectaculaire en 2018. La puissance de l’on-demand economy a poussé les consommateurs à privilégier un modèle omnicanal dans tous les domaines ; de la voiture à l’habillement, en passant par les technologies dernier cri ou l’alimentation. Cette tendance s’est traduite par des attentes de plus en plus élevées en termes de fabrication, de distribution et de livraison.

Conséquence, une pression renforcée sur de nombreuses entreprises, résolues à investir dans des solutions technologiques indispensables pour leurs partenaires ou clients, mais aussi pour remédier à des capacités de stockage et de transport insuffisantes.

Des entreprises qui ont saisi l’importance d’une modernisation de leurs infrastructures

Lors des derniers mois, les fabricants ont réalisé d’immenses progrès dans la modernisation des infrastructures technologiques de leurs usines de production. Cela se traduit en pratique par la mise en œuvre de workflows totalement dématérialisés et d’une migration des équipements des entrepôts vers des terminaux mobiles durcis fonctionnant sous Android. Les prestataires de transport et de logistique ont pour leur part poursuivi le remplacement de leurs scanners et de leurs terminaux mobiles en faveur de solutions plus avancées, permettant d’assurer un suivi en temps réel pour le personnel intervenant sur les quais de chargement. Ces investissements dans des technologies structurantes sont essentiels pour les entreprises qui entendent suivre les attentes toujours plus importantes des consommateurs, sans impacter l’efficacité de leurs opérations.

Le défi pour 2019 : renforcer l’efficacité et la flexibilité de la chaîne logistique

Désormais, il ne suffit plus de fournir aux collaborateurs un terminal mobile à la place des formulaires et des check-lists papier. Fabricants, commerçants et partenaires de transport et de logistique sont devenus interdépendants pour pouvoir tenir les délais de production et de livraison imposés par l’on-demand economy. Ils assument par conséquent une responsabilité partagée pour livrer les clients en temps et en heure. Cela impose d’organiser la chaîne logistique pour fournir ce dont leurs partenaires industriels ont besoin, au moment où ils en ont besoin. Aussi, concernant 2019, une chose est certaine : l’utilisation des technologies mobiles se développera dans le cadre de nombreuses chaînes logistiques. Il est devenu primordial de pouvoir disposer d’un accès aux données en temps réel et d’une parfaite compréhension de ces dernières, afin d’améliorer la performance de la chaîne logistique et de répondre aux attentes grandissantes des clients. Grâce à cette visibilité accrue, les entreprises sont en mesure de délester des entrepôts engorgés, d’avertir les membres d’une équipe de l’arrivée de certains matériaux, de signaler des problèmes aux managers ou de disposer de l’agilité requise pour faire face à la volatilité des marchés.

Mieux prendre en compte le développement de nouveaux modèles de vente

Il est vrai que les consommateurs favorisent aujourd’hui le confort. Ainsi, les fabricants et les prestataires de transport et logistique doivent investir dans des solutions mobiles et IoT professionnelles. Dans ces secteurs, les opérations B2B et B2C étaient traditionnellement séparées. Avec la popularité croissante de l’e-commerce, les entreprises se voient contraintes d’adopter un modèle économique B2B2C. Il est clair que le « drop shipping » et le « direct-to-consumer », autrement dit la livraison de marchandises directement de l’entrepôt au consommateur, continueront à gagner du terrain au cours des prochains mois. Pour parvenir à assurer ces modes de livraison, les fabricants et leurs partenaires de la supply chain devront adopter des architectures technologiques numériques qui accélèrent le mouvement des marchandises lorsqu’elles changent de main entre l’usine et le dernier kilomètre. A ce titre, les technologies IoT jouent un rôle majeur. Elles sont en effet les seules capables de fournir une visibilité totale sur les processus métiers et de garantir des vitesses de transport plus rapides. En parallèle, elles contribuent à maintenir les clients informés à tout moment de l’avancement de leurs achats. Cela augmente leur niveau de satisfaction et réduit le poids du traitement des demandes de suivi de commande.

Dès lors, les entreprises doivent poursuivre leurs efforts et se tourner vers des plateformes intégrées permettant de capter des informations en temps réel, puis d’analyser ces données brutes pour analyser précisément la performance de leur activité. Ce sera la condition pour que les fabricants et les prestataires de transport et de logistique soient en mesure d’innover progressivement, en particulier en fournissant des workflows entièrement numériques, en renforçant l’efficacité et en assurant à leur activité une rentabilité sans perturbation ni gaspillage inutile.

http://www.zebra.com/

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: