En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Intelligence Artificielle et cybersécurité au coeur du nouveau centre technologique

Publication: 26 avril

Partagez sur
 
Le groupe étend ses activités internationales liées à l’intelligence artificielle (IA) à Sarrebruck, et devient actionnaire du Centre de recherche allemand sur l’intelligence artificielle (DFKI)...
 

ZF est en train de créer un centre technologique pour l’intelligence artificielle (IA) et la cybersécurité à Sarrebruck, en Allemagne. Le groupe technologique développe déjà au niveau international des applications d’IA pour les systèmes et les composants, ainsi que pour accroître la fiabilité, l’intelligence et l’efficacité de la production et des services. Avec son nouveau « ZF AI & Cybersecurity Center », l’entreprise va maintenant étendre ses activités dans le domaine de la recherche sur l’IA et va coordonner et piloter ses futures activités depuis son site de Sarrebruck. Wolf-Henning Scheider, PDG de ZF Friedrichshafen AG, a annoncé en présence du Ministre-Président de la Sarre, Tobias Hans, l’implantation du centre technologique de ZF dans cette région. M. Scheider a également annoncé qu’en tant que nouvel actionnaire du Centre de recherche allemand sur l’intelligence artificielle (DFKI) et partenaire stratégique du Centre Helmholtz pour la sécurité de l’information (CISPA), ZF coopérera étroitement, à l’avenir, avec ces deux grandes institutions de recherche. Cet accord devrait être finalisé au cours du deuxième trimestre 2019 et est soumis à l’approbation formelle de l’ensemble des partenaires actuels.

« Avec le nouveau Centre technologique dédié à l’intelligence artificielle et à la cybersécurité, l’expertise du groupe dans ces technologies numériques clés franchit une nouvelle étape. Nous sommes également très proches des institutions de recherche les plus respectées dans ces disciplines, ce qui renforcera notre coopération », a expliqué Wolf-Henning Scheider. « Nous prévoyons de recruter, à Sarrebruck, une centaine de nouveaux collaborateurs hautement qualifiés afin de développer de nouvelles solutions de mobilité automatisées et connectées », a poursuivi M. Scheider.

Deux tiers de ces 100 spécialistes basés à Sarrebruck seront dédiés à l’IA, tandis que le tiers restant se concentrera sur la cybersécurité. Ces nouveaux collaborateurs rejoindront 300 salariés œuvrant d’ores et déjà dans ce domaine au sein de ZF à l’échelle mondiale. Réparties sur différents sites ZF dans le monde et notamment à Friedrichshafen, au centre R & D du siège, ces équipes développent actuellement des solutions dans les domaines de l’intelligence artificielle, de l’Industrie 4.0 et de la cybersécurité et les intègrent aux différents produits et services. À l’avenir, ces activités seront coordonnées par le « ZF AI & Cybersecurity Center » et complétées par les derniers résultats de la recherche et du développement afin de soutenir l’ensemble des divisions ZF dans le monde. L’objectif est de créer une plateforme mondiale commune d’intelligence artificielle pour l’optimisation des applications, produits, services et processus existants ou en cours de développement.

Ministre-Président Hans : ZF enrichit la Sarre

Le Ministre-Président Tobias Hans considère la création de ce premier centre industriel pour l’IA et la cybersécurité dans la région de la Sarre comme une validation de sa politique de numérisation : « Le nouveau centre ZF renforce le site industriel sarrois en créant des milliers d’emplois. Nous créons ainsi une connexion entre les compétences scientifiques et technologiques de la région en matière d’informatique et d’IA, et l’excellence technologique d’un équipementier automobile leader à l’échelle mondiale », a-t-il déclaré. « L’extension du CISPA vers un centre de compétences mondial dans le domaine de la cybersécurité, ainsi que le DFKI et les compétences d’autres instituts non universitaires dans le domaine de l’automobile témoignent des avancées actuelles, avec la création d’un véritable pôle d’excellence numérique pour la mobilité. L’association de l’excellence scientifique et technologique et le lien établi avec une entreprise de stature mondiale comme ZF permettent à la Sarre de rester un acteur majeur de la chaîne logistique dans le domaine de la production industrielle automobile. Il s’agit, selon moi, de l’approche qu’il faut continuer à mettre en œuvre pour faire face aux changements structurels économiques et technologiques de l’industrie automobile ! »

Le DFKI et le CISPA, deux nouveaux partenaires puissants

Pour ZF, il était logique de choisir Sarrebruck pour établir son nouveau centre de compétence : « Sous le nom « Digital Saarland », la région est devenue la plaque tournante de la numérisation, l’intelligence artificielle et la cybersécurité. Avec DFKI et le CISPA dans notre réseau de partenaires, nous sommes ravis de pouvoir renforcer notre niveau d’expertise en nous inspirant de celui de deux des meilleures institutions de recherche au monde », a déclaré Wolf-Henning Scheider.

ZF étend ainsi son réseau international de recherche et développement, composé d’experts en intelligence artificielle à la fois internes et externes. ZF a également accès à une expertise en IA et à des ressources de développement spécialisées grâce aux partenariats avec NVIDIA, Microsoft, Intel Mobileye et à son implication dans ASAP, fournisseur de services de développement.

Selon le Professeur Dr. Dr. h.c. Michael Backes, directeur et fondateur du CISPA : « En matière de systèmes autonomes, la question de la sécurité est plus importante que jamais et nécessite des recherches de haute qualité sur la cybersécurité. Nous devons mener des recherches approfondies sur les exigences de sécurité que nous impose cette technologie afin d’obtenir des garanties de sécurité vraiment fiables. En fin de compte, c’est l’unique façon de protéger les systèmes des attaques et des altérations, et de renforcer ainsi la confiance du public en cette technologie et son implantation sur le marché. »

« Depuis de nombreuses années, ZF est un partenaire solide du DFKI dans le domaine de l’Industrie 4.0, à la fois pour la recherche dans le cadre de projets communs de référence au niveau national, mais aussi en tant que client de nos prestations. Nous utilisons actuellement un système d’optimisation hautes performances du DFKI dans le cadre d’un projet pilote qui gère le contrôle en ligne des versions à l’usine ZF de Sarrebruck. ZF nous offre une vue complète et approfondie des exigences de production, ce qui nous permet d’effectuer des tâches telles que la certification de l’efficacité des systèmes d’IA pour des missions de planification spécifiques. Cette connaissance en amont de la réalité de la production est essentielle pour être en mesure d’accélérer le transfert de compétences axé sur la demande », affirme le Professeur Dr. Jana Koehler, PDG du DFKI.

L’IA et la cybersécurité vont de pair

Le choix de ces deux instituts de recherche, le DFKI, dirigé par le Professeur Dr Jana Koehler, et le CISPA, dirigé par le Professeur Dr. Dr. h.c. Michael Backes, est dicté par un point essentiel : l’utilisation de l’IA par ZF, en particulier pour la conduite automatisée, nécessite en effet de garantir non seulement la sécurité des usagers, mais aussi la protection des données et la sécurité informatique. Les experts en cybersécurité de ZF collaborent étroitement avec le CISPA pour protéger des cyber-attaques les nouveaux développements et algorithmes d’IA, au fur et à mesure qu’ils deviennent prêts pour la production en série. Cela contribue aussi, sur le plan numérique, à la « Vision Zéro » de ZF, un monde sans émission ni accident de la route.

L’IA, une technologie indispensable pour la conduite autonome

L’intelligence artificielle est un élément essentiel des fonctions de conduite automatisée et est indispensable pour la conduite autonome. Avec ZF ProAI, les constructeurs automobiles et les fournisseurs de mobilité bénéficient déjà de notre gamme de supercalculateurs embarqués évolutifs, modulaires et dotés d’IA. Le tout dernier modèle, ProAI RoboThink, présenté cette année au CES de Las Vegas, est le supercalculateur le plus puissant actuellement disponible pour les applications automobiles. Avec une solution système complète proposant capteurs, actionneurs et IA, ZF offre des fonctions automatisées pour toutes les catégories de véhicules depuis une seule source.

La production et le développement de produits tirent profit de l’IA

À l’avenir, l’équipe du nouveau site ZF de Sarrebruck constituera plus qu’une simple force de développement des fonctions de conduite automatisée. Qu’il s’agisse de maintenance prédictive des transmissions pour éoliennes et téléphériques, de commandes de transmission intelligentes pour les véhicules particuliers et industriels ou de machine learning pour le développement et la production de produits, ZF utilise déjà des fonctions basées sur l’IA dans un grand nombre d’applications.

http://press.zf.com/

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: