En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Recherche vocale : 21% des français l’utilisent chaque semaine

Publication: 20 mai

Partagez sur
 
Et pour la plupart d’entre eux, ils utilisent la recherche vocale à domicile (44%) ou en voiture (22%)...
 

Uberall, le leader mondial de l’industrie du marketing digital local, a récemment publié le « Uberall Voice Search Readiness Report 2019 ». Ce rapport, inédit dans son genre, est l’étude la plus complète jamais réalisée à ce jour sur la Voice Search Readiness (VSR). Afin de compléter son analyse de plus de 73 000 établissements commerciaux, Uberall a également interrogé 1 007 consommateurs français pour savoir si et comment ils utilisent la recherche vocale pour rechercher des informations commerciales locales. Les principales conclusions de ce sondage mené dans l’hexagone sont les suivantes :

21% des sondés utilisent la recherche vocale chaque semaine

Selon l’enquête, 21% des sondés utilisent la recherche vocale chaque semaine, alors que 60% des personnes interrogées affirment ne jamais l’utiliser. Ces résultats montrent que l’utilisation de la recherche vocale par les consommateurs est soit très fréquente (quotidienne ou hebdomadaire), soit totalement inexistante.

Pour 61% des répondants, la recherche vocale deviendra importante à l’avenir, tandis que seulement 23% ne croient pas du tout à son développement. « Nos recherches montrent que plus les consommateurs s’habituent à utiliser les assistants vocaux, plus le taux d’adoption progresse », a déclaré Norman Rohr, Vice Président Marketing chez Uberall. «  Cela se reflète sur la hausse des ventes d’enceintes intelligentes en 2018 et l’immense progrès des technologies embarquées ». En effet, lorsque l’on demande aux utilisateurs réguliers où ils utilisent le plus souvent la recherche vocale, la majorité déclare l’utiliser chez-soi (44%) ou en voiture lorsqu’ils doivent garder les mains libres (22%). 9% d’entre-eux ont également recours à la recherche vocale en marchant et, dans une moindre mesure, certains consommateurs l’utilisent également au travail, dans les restaurants / magasins / cafés et dans les transports en commun.

Le rapport analyse également les raisons qui freinent les utilisateurs à utiliser la recherche vocale plus fréquemment. Les trois causes principales qui se dégagent sont le fait qu’ils n’y sont pas encore habitués (31%), qu’ils sont embarrassés à l’idée de l’utiliser en public (22%) ou tout simplement qu’ils ne pensent pas qu’il s’agisse du moyen de recherche le plus efficace (12%). « Il est clair que les technologies de recherche vocale doivent gagner en praticité et en pertinence si elles souhaitent gagner l’approbation du grand public », a déclaré Norman.

Près d’une personne sur deux recherche des entreprises via la recherche vocale

L’enquête démontre aussi que 40% des sondés utilisent le voice search afin de trouver des informations sur des commerces de proximité. L’absence de dialogue naturel (22%) et le manque de résultats fournis (16%) sont les principales raisons invoquées par les utilisateurs pour justifier leur manque d’intérêt pour le vocal. Ces deux points semblent être les principales limites à son adhésion, alors que pour les entreprises la principale opportunité de devancer leurs concurrents semble être de proposer aux consommateurs des offres ou des promotions (6%).

La recherche vocale comme avantage concurrentiel

L’une des possibilités qui s’offrent aux entreprises pour conquérir davantage de consommateurs grâce au vocal serait de la mettre à profit pour fournir des conseils personnalisés, ce qui encouragerait douze pour cent des répondants à l’utiliser davantage pour obtenir des informations commerciales. « La VSR est une belle opportunité pour les entreprises d’atteindre plus de clients et d’améliorer leur présence en ligne en quelques étapes simples », a déclaré Norman. « La technologie vocale s’améliore constamment et nous l’utilisons de plus en plus à la maison, au travail et en déplacement. Bien que 21% des sondés ne semblent pas représenter un grand nombre d’utilisateurs réguliers, cela reste une personne sur cinq que les entreprises n’atteignent pas chaque jour en décidant de négliger leur préparation à la recherche vocale. »

http://www.uberall.com/

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: