En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Une préférence pour le Wi-Fi basée sur sa praticité, son coût et sa performance

Publication: 22 mai

Partagez sur
 
L’étude réalisée par Ruckus Networks révèle que le Wi-Fi se maintient comme un acteur important du paysage de la connectivité...
 

Le désir de connectivité chez les utilisateurs l’emporte souvent sur les moyens de se connecter, ce qui complique la tâche des opérateurs lorsqu’il s’agit de choisir une technologie sans fil dans laquelle investir pour rendre leurs réseaux pérennes.

La connectivité s’est transformée ces deux dernières années alors que l’écosystème s’est élargi pour inclure non seulement le spectre radio sous licence et sans licence, mais également des cas d’usage pour le spectre radio partagé. De plus, un nombre croissant d’appareils connectés utilisent désormais de multiple normes IoT telles que BLE, Zigbee, et d’autres encore. Il est important de bien comprendre que les différentes technologies sans fil ne remplissent pas les mêmes rôles dans les vies connectées de chacun.

Une nouvelle étude réalisée par Ruckus Networks (qui fait désormais partie de CommScope suite à une acquisition), montre que les technologies de connectivité, plutôt que d’être concurrentes, sont complémentaires dans la vie numérique des utilisateurs.

Ruckus a interrogé 5000 utilisateurs au Royaume-Uni, en France et en Allemagne, afin de comprendre la manière et les raisons pour lesquelles ils vont sur internet, dans des situations variées. L’étude révèle des nuances régionales que les équipementiers réseaux devraient prendre en compte lors du déploiement et de la monétisation de leurs réseaux.

En France, 50% des utilisateurs bénéficient d’abonnement de 15Go ou plus, et 14% bénéficient de forfaits avec data illimitée. Les situations où les participants préfèrent le Wi-Fi aux données cellulaires sont limitées à lorsqu’ils sont à leur domicile (79%) ou à l’hôtel (58%), contrairement au Royaume-Uni où les utilisateurs profitent du Wi-Fi dès qu’ils le peuvent pour économiser leurs forfaits data plus restreints.

Bien que les opérateurs de téléphonie mobile français se livrent une concurrence féroce en offrant de grandes quantités de data aux clients, le Wi-Fi a la possibilité de conquérir le marché et de devenir la technologie de référence dans les situations où un nombre de participants supérieur à la moyenne indique ne s’être jamais connecté. Par exemple, l’étude montre que 45% d’entre eux ne se sont jamais connectés via leur smartphone dans un stade, 31% dans les aéroports et 25% dans les transports en commun. Pour les opérateurs et les sociétés d’équipement réseau, le défi consiste donc à encourager davantage de connectivité en déplacement. Les Français considérant généralement le Wi-Fi comme plus stable, plus rapide et plus pratique, l’accent devrait être sur la mise à profit de cette perception favorable en 2019.

Quant à l’âge, son impact sur les résultats est relativement faible. Cependant, on observe néanmoins une légère tendance pour les catégories d’âge les plus jeunes préférant le Wi-Fi est souvent plus élevée que la moyenne.

http://www.commscope.com/

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: