En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

CenturyLink : 63%, le chiffre CenturyLink sécurité : cloud du 2ème trimestre 2019

Publication: 27 juin

Partagez sur
 
Pour 63% des entreprises en Europe occidentale (France, Allemagne, Royaume-Uni et pays du Benelux), le Cloud contribue à une sécurité améliorée...
 

Parmi les multiples raisons qui poussent le entreprises d’Europe occidentale à accroître leur utilisation du cloud, la première est la volonté d’améliorer les pratiques de sécurité, de conformité et de continuité des activités.

Nombreuses sont celles qui pensent que leur infrastructure et leurs compétences internes ne sont pas à la hauteur de la tâche. Elles considèrent même que les prestataires externes sont mieux équipés pour assurer l’hébergement et la gestion des données en toute sécurité. Et en particulier dans le respect de la législation sur la confidentialité des données, comme le RGPD et la directive européenne sur les systèmes de réseau et d’information (NIS), et/ou des cadres de gouvernance qui régissent leur secteur, à l’instar de la norme PCI DSS (Norme de sécurité des données applicable à l’industrie des cartes de paiement) qui assure des contrôles dans le secteur des services financiers.

Cependant, l’heure est à l’évolution des ressources informatiques à la demande (58%) et à l’agilité dans l’ensemble des prestations des services IT, ce que leur permet une intégration plus étroite des plateformes réseau et cloud (56%). Les besoins d’applications et de services cloud sont donc la principale motivation pour les investissements en infrastructure et réseau, quand bien même nombre d’entreprises doutent que leurs réseaux actuels soient capables de prendre en charge les performances et les attentes de prestation associées à des applications SaaS/UcaaS spécifiques.

La préférence de 49% des entreprises d’Europe occidentale pour le modèle de facturation OPEX plutôt que CAPEX, inhérent aux services cloud de paiement à l’utilisation, est un élément déterminant de leur adoption du cloud. La nécessité de réduire le coût de la prestation des services informatiques est une préoccupation d’égale importance.

En optant pour le prestation de services cloud, les entreprises n’envisagent pas nécessairement ce changement comme un moyen certain de réaliser des économies de coûts. Elles ont plutôt tendance à considérer l’adoption du cloud comme un moyen de fournir les ressources informatiques requises de manière flexible et rapide, à la demande.

http://www.centurylink.com/

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: