En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Quelle est la différence entre le Cloud Computing, l’Edge et Fog Computing ?

Par Stratus Technologies

Publication: 25 septembre

Partagez sur
 
Si le terme Cloud et ses applications sont aujourd’hui assez bien compris, il n’en va pas de même pour l’Edge ou le Fog Computing, même s’ils contribuent à stimuler l’innovation dans de nombreux domaines...
 

Pour mieux comprendre ces trois technologies et comment elles sont utilisées pour l’IIoT, voici quelques définitions :

Cloud Computing

Avec le cloud computing, les données sont traitées et accessibles via Internet plutôt que sur un disque dur ou un serveur local. Cette technologie se caractérise par sa grande souplesse et des coûts réduits en s’adaptant à la demande. Elle permet également aux utilisateurs d’accéder aux documents depuis n’importe quel endroit, à condition qu’ils aient accès au réseau via Internet. Le cloud a notamment favorisé le développement des applications grand public telles que les services bancaires mobiles et les divertissements en streaming. Il présente néanmoins quelques inconvénients, dont le temps de latence qui limite le traitement des données en temps réel.

Edge Computing

L’Edge Computing est un modèle informatique distribué qui collecte des données à la périphérie du réseau et les traite en temps réel. Il offre de nombreux avantages : une utilisation réduite de la bande passante ce qui permet de réaliser des économies et d’éviter les goulets d’étranglement ; une sécurité accrue grâce au cryptage à la source ; une puissance de calcul importante pour optimiser le traitement des données et une meilleure performance en répartissant les charges de travail entre la périphérie et le cloud. L’Edge computing répond aux inconvénients du cloud en réduisant la latence.

Fog Computing

Le fog computing, autrement appelé informatique géodistribuée, informatique en brouillard, ou encore l’infonébulisation, peut sembler très semblable à l’Edge. Les deux technologies impliquent en effet de traiter des données plus près de l’endroit où elles sont collectées. Avec le Fog Computing toutefois, les données sont transmises du point de collecte à une passerelle pour être traitées, puis renvoyées à la périphérie. L’informatique en brouillard utilise des solutions Edge et des passerelles avec un réseau local. Le Fog Computing informatique agit comme un pont, réunissant le cloud et la périphérie.

Pour déterminer quelle technologie est la mieux adaptée à ses besoins, les charges de travail doivent au préalable être classées en différentes catégories, telles que la surveillance, l’analyse et l’exécution, afin de s’approcher de l’objectif de performance opérationnelle : les bonnes données au bon endroit au bon moment.

http://www.stratus.com/

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: