En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Salon Slush 2019 : Le Français Lancey au cœur de la transition énergétique

Publication: 22 novembre

Partagez sur
 
Lancey Energy Storage, la startup à l’origine du radiateur électrique intelligent à batterie intégrée, sera au salon Slush de Helsinki pour accélérer la transition énergétique...
 

Après une levée de fonds réussie de 8 millions d’euros, Lancey Energy Storage, entreprise à l’origine du radiateur qui démocratise le stockage intelligent des énergies renouvelables, sera présente au Salon Slush à Helsinki le 21 et 22 novembre. Sélectionné par Business France, cet acteur majeur de la GreenTech et de la transition énergétique rencontrera ainsi de nouveaux investisseurs et préparera la commercialisation de son radiateur en 2020.

Précurseur dans le domaine de la transition énergétique, la Finlande utilise actuellement 34% d’énergies renouvelables dans la consommation finale et 16% de combustibles fossiles dans le mix électrique. Le pays vise 50% d’énergies renouvelables en 2020, et la neutralité carbone comme objectif final. Après le succès de sa première levée de fonds, Lancey Energy Storage sera donc présente au Salon Slush à Helsinki pour présenter sa solution et se positionner en acteur majeur de la transition énergique en Europe.

Lancey Energy Storage a développé le premier radiateur intelligent avec batterie intégrée qui confère aux foyers et bâtiments tertiaires équipés de panneaux photovoltaïques une solution favorisant l’autoconsommation pour assurer le succès de leur transition énergétique. La batterie intégrée au radiateur Lancey se charge en énergies renouvelables et réinjecte l’énergie stockée dans le circuit électrique du bâtiment au meilleur moment.

Lancey Energy Storage a adapté la conception de son produit pour pouvoir y intégrer des batteries recyclées de vélos électriques. Un partenariat avec Bemobi (la marque écomobilité du Groupe La Poste) permettra de donner une seconde vie à des milliers de batteries de vélo électriques dès 2020. Le radiateur développé par cette jeune entreprise innovante optimise la consommation de la maison grâce à des capteurs connectés et à un système intelligent de gestion de l’énergie. Une technologie multi-brevetée permet à Lancey Energy Storage de fournir un stockage d’énergie gratuit à ses utilisateurs.

Selon Raphaël Meyer, docteur en physique thermique et co-fondateur de l’entreprise, « On a noté qu’en France, un tiers des habitations est chauffé à l’électricité, avec une consommation moyenne de 6940 kWh par habitant, alors que les pays Nordiques consomment en moyenne 2 fois plus qu’en France, ce qui représente des émissions de CO2 par habitant également plus élevées qu’en France. Avec les radiateurs Lancey, nous souhaitons proposer une alternative plus écologique et vertueuse à la consommation d’énergie et permettre aux ménages de devenir les acteurs de leur consommation énergétique. Notre radiateur est l’opportunité de doter sa maison d’un véritable moteur permettant de mieux gérer l’énergie et de tirer le meilleur parti du renouvelable ».

Dans le cadre du projet européen Solar Quest, Lancey Energy Storage a également lancé une expérimentation à l’université finlandaise de Oulu (University of Oulu) pour évaluer l’intérêt de la solution dans le contexte d’une tarification dynamique où l’intelligence du radiateur pourrait compenser et optimiser de manière quotidienne les variations de coût de la facture d’électricité.

La gestion intelligente de l’énergie, la prouesse de Lancey

La solution de Lancey Energy Storage repose sur une batterie lithium-ion intégrée dans le radiateur qui se charge pendant les heures creuses ou grâce aux énergies renouvelables comme le solaire, puis la restitue pendant les heures pleines, lorsque l’électricité est plus chère et génératrice de CO2. Elle repose également sur des capteurs connectés (cellulaire / WiFi / Zigbee) qui collectent des données dans toutes les pièces du bâtiment. Un EMS (Energy Management System) analyse ensuite la production photovoltaïque, la consommation des appareils, et les données des capteurs pour optimiser la consommation d’énergie et réduire les factures d’électricité. Sur l’application, les utilisateurs peuvent piloter à distance chaque batterie.

http://www.lancey.fr/

http://www.slush.org/

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: