En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Cédric O présente les chiffres du Baromètre du Numérique 2019

Publication: 28 novembre

Partagez sur
 
Chaque année, le Baromètre du Numérique permet de prendre le pouls de l’évolution des usages et de mesurer l’impact des actions menées...
 

Le constat est sans appel : le numérique envahit progressivement la vie quotidienne des français. Il bouleverse nos habitudes, nos relations humaines, au travail comme à la maison. Si c’est une chance qui porte de nouvelles opportunités, c’est aussi un extraordinaire défi d’adaptation pour chacun d’entre nous mais également un défi collectif pour que tous les citoyens puissent accéder et être parties prenantes de cette de cette révolution numérique.

Le numérique ne sera vecteur de progrès que s’il est partagé par tous

« Nous avons déjà engagé de nombreux chantiers (notamment en matière d’amélioration de la qualité des démarches administratives en ligne), mais les résultats du Baromètre nous invitent à aller encore plus loin et à redoubler d’efforts. En particulier, l’Etat devra garantir à chaque citoyen la possibilité, à proximité de chez lui, d’être accompagné pour qu’il s’approprie les nouveaux usages du numérique. Nous travaillons activement avec les collectivités territoriales et les acteurs de terrain en ce sens. » a déclaré Cédric O, Secrétaire d’Etat chargé du numérique, lors de la présentation des principaux chiffres du 19ème Baromètre du Numérique ; en présence des équipes de l’ARCEP, du CGE et de la Mission Société Numérique.

Le smartphone au centre de l’usage numérique

80% des Français qui possèdent un téléphone portable (95% de la population) sont désormais équipés d’un smartphone, qui est devenu l’objet de prédilection pour se connecter à internet (loin devant l’ordinateur avec 20 points d’écarts). Grâce au déploiement de la 4G les Français sont devenus de plus en plus mobiles.

De l’urgence de réduire la fracture numérique

Plus d’un tiers des Français (37%) considèrent que les relations avec l’administration publique se sont complexifiées, et presque autant (31%) estiment que le numérique joue un rôle dans cette complexification. A cela s’ajoute un manque d’aisance général avec l’informatique et internet, particulièrement éprouvé par les plus âgés, les moins diplômés et les habitants des petites communes. Par ailleurs, autre résultat intéressant : l’intérêt des français pour des lieux d’accompagnement qui rassemblent plusieurs services publics et services de proximité utile à leur quotidien. Il est donc essentiel de renforcer le rôle des acteurs de la médiation numérique au cœur d’un vrai numérique de proximité au service de l’accompagnement et de l’apprentissage.

Le numérique, un levier essentiel de sociabilité pour les plus diplômés

Une part croissante de la population (68%, +14 points par rapport à 2009) considère l’accès à internet comme un facteur essentiel d’intégration dans la société.

Pourtant, alors que 69% des plus diplômés estiment que le numérique a un impact positif sur leur vie, les 2/3 des non-diplômés, perplexes, ne se prononcent pas.

Les Français veulent réduire leur impact environnemental numérique

En dix ans, la proportion de Français voyant le numérique comme une opportunité s’est inversée. Ils sont maintenant 44% à considérer le numérique comme une menace (contre 35% en 2008 – 38% le voit comme une chance). La moitié des interrogés appréhende les impacts environnementaux du numérique tout en s’estimant mal informés. 8 Français sur 10 ont ainsi envie de réduire l’empreinte environnementale de leurs équipements et 69% souhaitent réduire l’impact de leurs usages.

Les médias traditionnels ont toujours la faveur des Français

Une part croissante des Français suit l’actualité en ligne (63%, +4 points par rapport à 2016). Mais ils accordent toujours leur confiance aux médias traditionnels : ils préfèrent la télévision (48%), la presse écrite (18%) et la radio (9%) aux réseaux sociaux (4%) pour comprendre l’actualité. Ces derniers sont par ailleurs le média qui inspire la plus faible confiance (8%).

http://www.economie.gouv.fr/

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: