En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

FIC : replacer l’humain et la gestion des données dans le cloud

Publication: 28 janvier

Partagez sur
 
Cette année, le Forum International de la Cybersécurité (FIC), qui se tiendra du 28 au 30 janvier 2020 à Lille, a choisi la thématique de l’humain au cœur de la cybersécurité...
 

Aucune solution miracle ne permet aux entreprises de se protéger contre les cybermenaces ; et ces dernières années, elles ont eu l’occasion de constater quels dégâts elles peuvent faire. Les cybercriminels sont très forts pour cibler et exploiter les faiblesses des systèmes informatiques des entreprises et profiter de l’erreur humaine. Cela peut se produire de différentes façons, comme un collaborateur qui branche sur son PC une clé USB sans procéder aux analyses appropriées ou qui clique sur un lien dans un email d’hameçonnage et introduit ainsi un virus puissant qui toucherait tout le SI de l’organisation

Quand une attaque réussit à créer une brèche, les sauvegardes et les données archivées sont souvent celles prises pour cible par les cybercriminels puisqu’elles sont considérées comme "dormantes" et donc davantage négligées par les services informatiques. Néanmoins, en ayant faisant appel à une bonne stratégie de gestion des données dans le cloud, les entreprises peuvent s’assurer que leurs sauvegardes ne se transforment pas en porte dérobée pour accéder à leurs données.

Selon Stéphane Berthaud, Senior Director Technical Sales France & Africa chez Veeam, l’autre rempart aux failles de sécurité reste la prévention : "Les sauvegardes hors site et hors ligne permettent non seulement d’atténuer les effets des logiciels de rançon, et, combinées à une suite de sécurité adaptée et à une formation de sensibilisation des employés, elles peuvent contribuer à prévenir totalement le problème. Mais lorsqu’il s’agit de sécurité et de sauvegarde des données, la réalité entre ce qui devrait être fait et la pratique est fréquente est surprenante ; et de tous les éléments nécessaires à une bonne stratégie, la sauvegarde est généralement celle sur laquelle les équipes en charge de la sécurité ont le moins de contrôle. C’est une erreur courante, et l’on s’en rend souvent compte trop tard".

http://www.veeam.com/

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: