En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

LCL lance une nouvelle démarche pour aider les entreprises a y faire face

Publication: 30 janvier

Partagez sur
 
Selon un rapport rédigé par le Boston Consulting Group (BCG) en juin 2019 avec le Me def, plus d’un tiers des PME françaises ne jugent pas la transformation numérique assez urgente pour la lancer cette année...
 

« Les entreprises ont pris conscience de l’importance du sujet mais ne savent pas toujours comment faire. Une des priorités, cela doit être d’organiser des filières où les patrons puissent échanger et apprendre », estime Christian Poyau, président de la commission transformation numérique du Medef et patron du groupe Micropole.

L’état rejoint ce constat poussé par le conseil national du numérique en créant le portail francenum.gouv pour aider les entreprises dans leur transformation et accompagne avec des subventions gérées par BPI

Fort de cette mutation des entreprises à innover pour participer à la cyber résilience, LCL s’associe à Almond, société de conseil et d’audit en sécurité informatique et Bessé, leader du conseil en assurances afin d’optimiser la posture de ses clients face à la menace cyber.

En réponse à une nouvelle menace : une nouvelle démarche

LCL souhaite être un acteur de cette transformation numérique et accompagne ses clients dans leur transformation numérique depuis début 2018 au travers de son programme LCL SmartBusiness qui permet :

- De les aider à accélérer leur transformation grâce à l’open-innovation et au monde des startups. De détecter et de noter les startups qui vont les accompagner. De faciliter la mise en relation et la réalisation de projets concrets avec l’écosystème des entreprises innovantes.

- De mieux sécuriser leur business car cette transformation crée et accélère les échanges numériques, augmente ainsi la vulnérabilité des entreprises, et nécessite le développement d’une politique de cyber sécurité toujours plus efficace.

Ce « nouveau » risque est stratégique pour l’entreprise et c’est pourquoi LCL a associé à cette démarche deux compétences complémentaires et indispensables pour augmenter la résilience de ses clients.

« Ce programme s’inscrit pleinement dans le rôle de tiers de confiance et de conseil porté par LCL Banque des Entreprises pour accompagner la stratégie de croissance de ses 29 000 clients entreprises. Il s’appuie sur un ensemble de partenaires exclusifs qui apportent à nos clients un très haut niveau d’expertise et un ADN commercial similaire, porté vers la satisfaction client et l’excellence opérationnelle » comme l’explique Olivier Nicolas, Directeur de marché des Entreprises et des Institutionnels de LCL.

Savoir diagnostiquer pour mieux anticiper

Les attaques récentes ont démontré que les entreprises pouvaient être mises à l’arrêt et voir leur existence même menacées par les cybercriminels. Qu’elles soient PME, ETI ou grandes entreprises, elles se doivent donc d’intégrer la gestion des risques liés aux attaques Cyber dans leur décisions stratégiques.

Almond se positionne comme un acteur français indépendant incontournable de l’audit et du conseil sur les domaines de la Cyber sécurité, du Cloud et des Infrastructures. De la prévention, à la protection en passant par la détection et la réaction aux incidents, à la formation des collaborateurs et à la mise en conformité, les experts d’Almond accompagnent leurs clients dans toutes les phases de la gestion et de la réduction du risque cyber.

« La capacité à prendre des risques est celle qui permet aux entreprises de naître et de se développer, la capacité à les maîtriser est celle qui leur permet d’être pérennes et performantes » rappelle Olivier Pantaleo CEO d’Almond.

L’assurance Cyber : un maillon de la chaîne de valeur de la cyber sécurité

Comme le précise l’étude IFOP de Bessé sur le sujet, seul 1/3 des dirigeants d’ETI en ont fait un sujet stratégique même s’ils sont 76% à déclarer avoir déjà fait l’objet d’une attaque Cyber.

Ce partenariat avec LCL permet d’échanger plus largement sur ce sujet et de sensibiliser leurs clients sur ces sinistres aux incidences multiples : financières, d’image, de réputation, de dommages causés à des tiers...

Le transfert à l’assurance du risque Cyber s’inscrit parfaitement dans le maillon de la chaîne de valeur de la cyber sécurité. Le développement récent de solutions d’assurance dédiées au Cyber trouve donc toute légitimité. Le jour où le risque se réalise, les mesures d’accompagnement permises par l’assurance Cyber et la prise en charge des conséquences financières participent de manière significative à augmenter le niveau de Cyber résilience de l’entreprise.

Le dimensionnement et l’efficacité de l’assurance face à ce risque complexe nécessite par contre une approche sur-mesure. L’objectif est d’appréhender le bon niveau de couverture, tant en termes de plafond de garantie que sur la nature des garanties à mettre en place ou à aménager. Le contrat d’assurance dédié au Cyber s’intégrera alors parfaitement dans le plan assurance existant de l’entreprise.

« L’entreprise cyberésiliente est celle qui met en œuvre tous les maillons de cette chaîne de valeur : gouvernance du risque, prévention, protection et transfert du risque résiduel au marché de l’assurance. Pour nous, le risque cyber est le risque de demain. C’est l’enjeu majeur dans le pilotage des risques en France. Il s’agit d’un risque systémique, immédiat, qui peut être global et dont on ne mesure pas toutes les conséquences éventuelles. » précise Pierre Bessé, Président directeur général de Bessé.

http://www.lcl.fr/

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: