En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Stratégie numérique de la Commission européenne

Publication: 21 février

Partagez sur
 
Un chantier d’ampleur pour les prochains mois...
 

Alors que la Commission a présenté aujourd’hui sa communication intitulée « Façonner l’avenir numérique de l’Europe », ainsi que ses stratégies en matière de données et d’intelligence artificielle, Syntec Numérique se réjouit que l’exécutif européen place le numérique au cœur de ses travaux pour la mandature qui s’ouvre et appelle à une augmentation significative du budget européen consacré au numérique.

La Commission européenne souligne que l’Europe possède tous les atouts nécessaires pour devenir un chef de file mondial dans le développement de systèmes d’intelligence artificielle propices à des utilisations et applications sûres. Comme ses voisins européens, la France dispose en effet d’excellents centres de recherche, d’un écosystème dynamique et de compétences de très haut niveau. Dans le livre blanc sur l’’intelligence artificielle présenté aujourd’hui, la Commission envisage un cadre pour une intelligence artificielle digne de confiance. Il s’agit de fournir une approche ciblée et basée sur le risque, pour appréhender les applications ou les situations dans lesquelles de nouvelles mesures pourraient venir compléter le cadre législatif existant.

Godefroy de Bentzmann, président de Syntec Numérique, souligne « L’approche double, entre soutien à l’innovation et confiance, est nécessaire pour garantir les conditions du développement de l’intelligence artificielle en France et en Europe. Cela signifie qu’il faut un cadre réglementaire stable pour que les entreprises puissent continuer à innover, et que la confiance dans les technologies soit au rendez-vous pour que les usages continuent à se diversifier. »

Selon la Commission européenne, l’Europe a toutes les ressources nécessaires pour devenir un acteur majeur de la nouvelle économie des données ; dans tous les secteurs, les entreprises engagent déjà des démarches de partage de leurs données. La stratéégie europééenne pour les donnéées présentée aujourd’hui vise à faire en sorte que l’Union européenne devienne un modèle et un acteur majeur d’une société dont les moyens d’action sont renforcés par les données. Des bacs à sable réglementaires pourraient encourager les entreprises à expérimenter davantage le partage des données et les partenariats entre structures différentes.

Godefroy de Bentzmann rappelle que « Soutenir et accompagner plus largement le partage et l’utilisation des données industrielles est donc clé pour toutes les filières économiques. Mais il faut aussi aider les entreprises à être plus matures sur leurs données quels que soient leur taille ou leur secteur d’activité. Cela passera par la formation massive pour développer une vision d’ensemble de leur patrimoine informationnel, avant de mettre en place une gouvernance globale de la donnée. »

Le livre blanc sur l’intelligence artificielle fait actuellement l’objet d’une consultation publique jusqu’au 19 mai 2020, et la Commission recueille également des avis sur sa stratéégie pour les donnéées.

Au cours des prochains mois, Syntec Numérique poursuivra sa mobilisation à la fois en France et en Europe, ainsi que son étroite collaboration avec la Commission européenne sur ces chantiers.

La mise en œuvre de cette stratégie ambitieuse ainsi que l’accompagnement de toute l’économie dans sa transformation numérique nécessitent des investissements à la hauteur de l’enjeu. En vue du sommet extraordinaire du 20.02 consacré au budget de l’Union Européenne, Syntec Numérique et 23 autres organisations professionnelles ont adressé au Président du Conseil européen, Charles Michel, un courrier pour appeler à la mise en place d’un budget européen adapté à l’ère numérique.

Godefroy de Bentzmann conclut « L’investissement dans les compétences est central, tout autant que dans les technologies. Avec nos homologues français et européens, nous avons appelé les Etats à augmenter significativement la part du budget de l’UE consacrée à la transformation numérique ; elle est encore insuffisante aujourd’hui. »

http://syntec-numerique.fr/

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: