En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Nouveaux produits

SICK 4.0 NOW : du capteur au cloud, le voyage de la donnée, c’est maintenant !

Publication: 21 février

Partagez sur
 
Découvrez comment SICK emmène l’industrie du futur ici et maintenant au Salon Smart Industries 2020...
 

L’industrie 4.0, c’est MAINTENANT. C’est exactement ce que SICK présentera au Salon Smart Industries du 31 mars au 3 avril 2020 avec notamment une interface en live avec l’usine SICK 4.0 NOW de Fribourg. Du capteur au Cloud, comment voyage la donnée tout au long d’une chaîne de valeur entièrement interconnectée et automatisée ? Capteurs, passerelles, logiciels, Smart Services, intégration verticale et production flexible, SICK montrera à ses visiteurs comment ses solutions et ses services 4.0 s’intègrent ici et maintenant.

Étape 1 : Générer la donnée

Au début de la chaîne de valeur, au plus près de la production, il y a les capteurs. Sans capteur, pas de captation de signal, pas de génération de données. Deux types de données sont captées : les données de processus, utilisées au niveau de la machine pour leur bon fonctionnement, et les données additionnelles qui sont transférées à l’étage supérieur. Parmi ces capteurs se trouvent les Smart Sensors de SICK, qui offrent des fonctionnalités avancées de détection, de diagnostic, de tâches et de communication notamment grâce au protocole de communication IO-Link. Telles des sentinelles des systèmes, les capteurs SICK remontent des données à haute valeur pour l’optimisation des processus (maintenance prédictive, changement de capteurs, re-paramétrage pour adapter la machine en continu, etc …).

Étape 2 : Transférer la donnée

Une fois les données captées, elles sont transférées vers la machine (OT) ou vers le cloud (IT) grâce à des passerelles. Plusieurs types existent au sein du portfolio SICK. Au niveau du Edge Computing, on trouvera la gamme des SIG100 et SIG200. On peut les utiliser soit comme des passerelles pures soit pour programmer des fonctions logiques simples, déportées de l’automate pour plus de simplicité et un gain de câblage. On trouve aussi à ce niveau les passerelles IoT de la gamme SIM (Sensor Integration Machine) qui permettent de raccorder de nombreux capteurs et de fusionner, analyser, archiver et transférer vers le Cloud les données collectées. Elles permettent en outre de faire du développement d’applications sur-mesure avec SICK AppSpace ou bien d’intégrer des applications déjà existantes.

Le dernier type de passerelle que SICK fournit est le TDC (Telematic Data Collector). Cette passerelle est une plate-forme IloT ouverte qui met en réseau capteurs et machines pour une communication bidirectionnelle fiable. Le TDC transfère les données vers la plate-forme cible via les réseaux de téléphonie fixe, mobile ou radio, et analyse ces données au niveau local (Edge Computing). Il est alors possible de définir des alarmes de type SMS ou via des entrées et sorties numériques pour avertir en temps réel l’utilisateur qu’une action est requise. Cette transparence sur l’état et le diagnostic des systèmes permet d’améliorer la qualité des processus, leur efficacité et leur productivité.

Enfin, SICK propose la Function Block Factory qui permet la création de blocs de fonctions automates à partir du Cloud SICK. L’avantage ? Une meilleure intégration de l’acquisition des données pour éviter les erreurs et accélérer la mise en service. Ceci fonctionne pour tout périphérique IO-Link, indépendamment du fournisseur (capteur ou actionneur).

Étape 3 : Traiter la donnée

À l’autre bout de la chaîne, s’effectue le traitement de la donnée. SICK a développé la marque SICK Integration Space pour englober tous les services numériques que l’entreprise propose, indépendamment de leur endroit de distribution ou de leur source. Parmi ces Smart Services, on retrouve :

- La Monitoring Box, solution logicielle pour la surveillance de l’état des capteurs et des machines. Elle garantit la disponibilité et la productivité des composants critiques ;

- SICK AppSpace, un écosystème constitué de produits programmables et de solutions logicielles que sont l’AppStudio pour le développement d’applications sur-mesure et l’AppManager pour le déploiement de ces applications dans les capteurs SICK AppSpace et les Sensor Integration Machines ;

- FieldEcho®, un logiciel qui permet de visualiser et de modifier les données de capteurs IO-Link. Il permet également de développer des tableaux de bord spécifiques aux différents utilisateurs. Enfin, il communique avec les automates du marché via OPC UA ou TCP.

D’autres services sont en cours de développement comme une solution basée sur le Deep Learning, qui permet de faire de la classification d’objets suivant le modèle créé ou le Live Connect pour se connecter directement aux capteurs via internet en temps réel afin d’en connaître l’état. Ils sortiront courant 2020.

Du capteur au cloud, SICK propose une palette large et complète de solutions 4.0 pour les industriels qui souhaitent numériser ici et maintenant leurs outils de production

http://www.sick.com/

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: