En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Nouveaux projets l’interopérabilité de Cloud Foundry et de Kubernetes

Publication: 12 octobre

Partagez sur
 
Cloud Foundry continue à mettre le cap sur l’interopérabilité avec deux nouveaux projets intégrant Kubernetes...
 

La Cloud Foundry Foundation, à l’origine de toute une gamme de projets open source dont Cloud Foundry Application Runtime, Cloud Foundry Container Runtime et Cloud Foundry BOSH, annonce l’acceptation par les Comités de gestion de deux nouveaux projets visant à renforcer l’intégration de Kubernetes avec les technologies Cloud Foundry. Cette information a été rendue publique à l’occasion du sommet européen Cloud Foundry qui se tient aujourd’hui jusqu’au 11 octobre, à Bâle, en Suisse.

Les projets en question, Eirini et CF Containerization, ont été validés par deux des Comités de gestion de projets (PMC) Cloud Foundry qui supervisent l’ingénierie plate-forme des projets open source. Le Comité en charge de BOSH assurera l’incubation du projet CF Containerization tandis que celui dédié à Application Runtime pilotera celle du projet Eirini. Annoncé lors du sommet européen de l’an dernier, Cloud Foundry Container Runtime (CFCR) est géré par le PMC Extensions et tire également parti de Kubernetes.

« Eirini et CF Containerization sont les derniers projets en date d’une communauté Cloud Foundry dont la démarche consiste à tester sans cesse de nouvelles orientations évolutives pour l’avenir de sa plate-forme », souligne Chip Childers, DTI de la Cloud Foundry Foundation. « Les développeurs ne cachent pas avoir besoin d’une méthode de diffusion simple, agile et souple pour pousser leurs applications en production, ce que leur assure Cloud Foundry Application Runtime. D’autant que dans de multiples scénarios d’utilisation, le déploiement et la gestion de logiciels packagés via des conteneurs se révèlent décisifs. Ces nouveaux projets mettent en avant d’autres stratégies permettant d’allier les technologies Kubernetes et Cloud Foundry. »

Le projet Eirini, soumis par IBM et auquel IBM, SUSE et SAP ont apporté leur contribution, vise à permettre aux opérateurs et éditeurs de produits de se servir de Kubernetes comme d’un orchestrateur de conteneurs intrinsèque à Cloud Foundry Application Runtime. Dans un contexte de démocratisation croissante des orchestrateurs de conteneurs, nombre d’entreprises adoptent Kubernetes. L’objectif du projet Eirini consiste à offrir aux développeurs une commande « cf push » leur permettant de pousser aisément une application en production en la superposant à Kubernetes.

Le projet CF Containerization, initialement mis au point par SUSE qui en a fait don à la Fondation, a pour objet de créer des packs de versions Cloud Foundry BOSH intégrés à des conteneurs et de déployer ces derniers dans Kubernetes. Le but poursuivi consiste à donner aux opérateurs les moyens de déployer Cloud Foundry Application Runtime dans les clusters Kubernetes en place.

CFCR, dont le développement revient à Google et Pivotal qui en ont fait don à la Fondation, correspond à la stratégie de déploiement et de gestion des clusters Kubernetes imaginée par la communauté Cloud Foundry en faisant appel à la chaîne d’outils d’ingénierie de la version BOSH. Avec ce projet, le déploiement et la gestion de conteneurs dans un environnement d’entreprise gagne en facilité et en souplesse.

En marge des projets CFCR, Eirini et CF Containerization, la communauté Cloud Foundry a exaucé le vœu des utilisateurs, en quête d’une expérience fonctionnelle plus cohérente entre les plates-formes applicatives et conteneurs. Il existe ainsi aujourd’hui des projets axés sur le partage de fichiers-journaux et d’indicateurs de mesure, l’unification des interconnexions via des technologies comme Istio, et la synchronisation de catalogues de services compatibles avec l’API Open Service Broker (OSBAPI). Récemment, la technologie Buildpack, connue grâce à Cloud Foundry et à Heroku, a été acceptée comme projet d’incubation par la Cloud Native Computing Foundation, qui assure le pilotage de Kubernetes.

Autant d’aspects qui seront abordés cette semaine sur le sommet européen Cloud Foundry, où sont attendus plus d’un millier de développeurs, architectes, ingénieurs et dirigeants d’entreprises, issus des quatre coins du monde. Ceux qui développent et utilisent Cloud Foundry au quotidien le feront découvrir à ces participants qui, aux côtés d’autres développeurs, utilisateurs et DSI, bénéficieront ainsi d’un accès privilégié aux feuilles de route, formations et didacticiels Cloud Foundry, et s’inspireront des pratiques employées par d’autres acteurs pour promouvoir constamment l’innovation et la portabilité des applications.

Retrouvez le programme complet ici.

Technologie open source soutenue par les plus grands acteurs technologiques au monde, notamment Cisco, Dell EMC, Google, Hewlett Packard Enterprise, IBM, Microsoft, Pivotal, SAP et SUSE, Cloud Foundry est utilisée en production par des chefs de fils dans l’industrie, les télécommunications et les services financiers. Seule Cloud Foundry offre la vélocité nécessaire au déploiement continu d’applications adaptées aux impératifs métier des entreprises. Son architecture à base de conteneurs exécute des applications dans tous les langages informatiques, sur votre choix de cloud Amazon Web Services (AWS), Google Cloud Platform (GCP), IBM Cloud, Microsoft Azure, OpenStack, VMware vSphere, etc. Dotée d’un robuste écosystème de services et forte de sa simplicité d’intégration avec les technologies en place, Cloud Foundry fait référence pour les applications stratégiques des entreprises d’envergure mondiale.

http://www.cloudfoundry.org

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: