En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

IBS entre dans sa 10ème année d’existence !

Publication: 18 avril

Partagez sur
 
Dix ans déjà, dix éditions pour IBS, qui auront accompagné les évolutions de la régulation et de la gestion technique du bâtiment aux rythmes des avancées technologiques multiples...
 

Performance des ordinateurs qui ont permis de développer et y installer plus de logiciels, compacité des contrôleurs et des routeurs, développement des réseaux, apparition de nouveaux standards et normes, de nouveaux réseaux d’échanges, développement des équipements communicants sans fils, de l’internet, des solutions multi protocoles, mise en œuvre des solutions interopérables. Autant de technologies et bien d’autres qui permettent de lier, dans le bâtiment tertiaire comme dans le bâtiment collectif, le confort des occupants, un minimum de consommation énergétique et d’impact carbone, le contrôle et le pilotage de la performance, l’optimisation de la consommation énergétique quel que soit le type d’énergie, l’autoconsommation et le stockage de l’électricité, tant pour les bâtiments neufs que pour les bâtiments existants.

Industriels, intégrateurs et startups

Sur les 10 dernières années, le marché de la GTB et de la régulation a continué de croître à un rythme de 1,6 % en 2018. Les solutions, de plus en plus complexes et couvrant sans cesses de nouveaux domaines, ont toujours la confiance des maîtres d’ouvrage. Mais d’autres acteurs interviennent : les intégrateurs qui proposent des solutions logicielles appréciées des gestionnaires et des DSI, des startups qui, partant du comptage de l’énergie à base d’algorithmes sophistiquées, passent à l’installation d’actionneurs embarquant au passage les GTB et la régulation, la collecte de données et leurs restitutions utilisées et croisées pour apporter des usages et services personnalisés, via les IoT et la GTB.

Solutions multi-constructeurs et multi-métiers

En 10 ans, la gestion technique est devenue plus connectée en adoptant l’architecture du réseau IP (avec en prochaine étape l’IPv6). La supervision est désormais full web ce qui impacte sa maintenance et ses mises à jour. La GTB est donc plus ouverte grâce à l’interopérabilité qui permet des solutions muti-constructeurs et multi-métiers avec l’hypervision pour gérer : plomberie, CVC, électricité, ouvrants, éclairage, places de parking, alarmes, bornes électriques, salles de réunions, comptage des occupants, géolocalisation des personnes et des équipements, guidage des usagers, vidéosurveillance, ascenseurs, maintenance, nettoyage, gestion des espaces, process, réseaux énergétiques intelligents et mobilité. Le bâtiment devient un capteur de données pouvant générer jusqu’à 100 000 données/m²/an dans les installations les plus complètes et récentes.

Des dispositifs réglementaires favorables

On prévoit une progression du marché en 2019 grâce à une demande accrue pour les solutions à fortes valeurs ajoutées, à laquelle les systèmes de labélisation contribuent (R2S/Certivéa, WiredScore, Well, etc.). L’ACR estime que l’évolution du marché restera contrainte par les choix faits lors de l’élaboration des nombreux dispositifs réglementaires en cours cette année en France : fiabilisation du Diagnostic Performance Énergétique, finalisation du « Décret Tertiaire » (obligations d’économies d’énergie dans le secteur tertiaire, comptage des fluides obligatoire), ou encore anticipation de la future réglementation environnementale des bâtiments (RE2020).

Accélération des nouvelles technologies

Cette 10ème édition d’IBS va également consacrer la montée en puissance des nouvelles technologies : le BIM mais également le CIM (city information modeling) et le LIM (landscape information modeling), la blockchain, les premier pas du BOS (building operating system), l’arrivée prochaine de la 5G, les muticapteurs communicants, la cybersécurité, la maîtrise énergétique des GTB et systèmes connexes, l’introduction de l’analytique et de l’IA, l’arrivée du courant continu, du LiFi, du POE, les réseaux Low Band, ...

L’énergie enjeu majeur pour le smart building

Le dernier rapport de l’Agence Internationale de l’Energie (IEA) révèle que la demande en énergie dans le monde a augmenté de 2,3 % en 2018, la plus rapide augmentation depuis 10 ans. En consé­quence, les émissions de gaz à effet de serre pro­venant de l’utilisation de l’énergie fossile, la prin­cipale source d’énergie primaire, ont atteint un niveau record de 33,1 milliards de tonnes.

Dans ce contexte directement corrélé au change­ment climatique et à la valeur limite de 2°C de réchauffement d’ici 2050, la performance énergé­tique des bâtiments est un enjeu majeur sachant qu’ils sont responsables de prêt de 40% des émissions de gaz à effet de serre.

C’est l’enjeu de la nouvelle directive européenne (Directive (UE) 2018/844 du 30 mai 2018) qui oblige les états membres à établir des stratégies nationales à long terme de rénovation énergé­tique du parc de bâtiments à usage résidentiel et non résidentiel, d’ici à 2050. Les émissions des bâtiments devront être réduites de 80 à 95% d’ici à 2050, par rapport à 1990.

Deux jours d’échanges, de découvertes et d’étonnements !

2019 devrait permettre aux visiteurs IBS de faire le plein d’informations utiles et porteuses de solutions liées à la gestion des bâtiments mais également aux services qui se développent autour des nouveaux modes de travail collaboratif et réinventent les espaces.

Pendant ces 2 jours, les conférences et les ateliers animés par des experts du secteur apporteront leurs visions techniques des bâtiments d’aujourd’hui et définiront les équilibres nécessaires entre conditions de confort des occupants et maîtrises des consommations énergétiques.

Le Comité d’Orientation se réunit le mois prochain pour élaborer un cycle des conférences digne de son dixième anniversaire. Les 20 sujets sélectionnés seront dévoilés dans le courant du mois de juin.

Bien sûr, le salon Smart City/Smart Grid toujours organisé en parallèle avec IBS apportera la dimension “city“ de plus en plus interdépendante du bâtiment considéré comme la brique élémentaire d’un système plus vaste !

IBS devrait accueillir plus de 200 fabricants et distributeurs des produits, systèmes, logiciels et services et devrait porter ce flux de nouveautés attendues pour l’édition 2019.

http://www.ibs-event.com/

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: