En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

Quand l’intelligence artificielle se met au service du secteur public

Publication: 7 juin

Partagez sur
 
Les bénéficiaires de prestations sociales se sont-ils déjà posés la question de savoir ce qu’il advient des informations transmises à l’administration ? Comment sont-elles traitées ? Par qui ? Et comment est déclenché le paiement de ces prestations ?...
 

Si ces documents ont pendant longtemps été traités exclusivement par des agents, ces derniers sont désormais aidés par des solutions d’automatisation embarquant de l’intelligence artificielle.

Les bénéfices ?

- Une productivité accrue (grâce à l’automatisation des tâches à faible valeur ajoutée : tri, distribution, saisie…)

- Une réactivité maximale (grâce à la dématérialisation des dossiers consultables électroniquement et transmis plus tôt aux gestionnaires)

- La satisfaction des usagers (grâce à une connaissance du statut de traitement de leurs dossiers en temps réel et des délais de remboursements sécurisés)

1 million de documents automatisés par jour avec les technologies d’IA ITESOFT

La France compte aujourd’hui 32 millions d’allocataires qui bénéficient de diverses prestations sociales. Pour en bénéficier, ils transmettent chaque jour et par plusieurs voies (courrier, formulaire web, email…), 1 million de documents hétérogènes (+de 300 types différents) aux plus de 100 Caisses d’Allocations Familiales (CAF) réparties sur l’ensemble du territoire.

Pour traiter cette masse de documents disparates en un temps record, les Allocations Familiales s’appuient sur une combinaison de technologies d’IA uniques (réseaux de neurones, systèmes experts, machine learning…) regroupées au sein de la plateforme d’ITESOFT.

Les robots ITESOFT capturent dès leur arrivée les documents transmis par les usagers sur les différents canaux papier et électroniques, identifient la nature de chacun d’eux et en extraient automatiquement l’information utile avant de la transmettre au format électronique aux gestionnaires pour instruction.

Réduire le temps passé à manipuler des documents pour mieux servir les usagers

En automatisant l’ensemble de ces activités, les CAF sont capables d’adresser plus vite les dossiers aux gestionnaires afin de les instruire au plus tôt. L’automatisation permet en effet de réduire le temps passé à manipuler des documents (papiers, mails, formulaires web…) et de diminuer les risques d’erreurs liés à la saisie -auparavant manuelle- des données.

Pour Thierry Moncoutié, Product Manager chez ITESOFT : « Les organismes publics sont engagés dans une démarche d’optimisation de la relation usager. Et pour y arriver, ils doivent aussi répondre à un double challenge : traiter toujours plus de dossiers, plus vite tout en maîtrisant leur budget. Dans ce contexte, l’automatisation basée sur l’IA est une aide réelle. Elle transforme les processus pour les rendre plus rapides, plus performants, plus sécurisés. In fine, les citoyens peuvent bénéficier d’un meilleur service, les gestionnaires travaillent dans de meilleures conditions et l’excellence opérationnelle des organismes publics est optimisée ».

Thierry se tient disponible pour commenter cette infographie et vous en dire davantage sur l’automatisation des processus qui sera, sans nul doute, l’une des clés pour soutenir la modernisation des services publics.

http://www.itesoft.com/

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: