En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Réglementation, cybermenaces, sortie de crise

Publication: 10 juillet

Partagez sur
 
Autant de défis nécessitant une sauvegarde de données efficaces selon le récent rapport de Veeam 2020 Data Protection Trends Report...
 

Dans son dernier rapport Veeam 2020 Data Protection Trends Report, Veeam détaille l’approche mise en place par les entreprises en matière de protection et de gestion des données, et la façon dont ces dernières se préparent pour relever les défis informatiques auxquels elles sont confrontées. Les chiffres français et mondiaux révèlent à quel point et de quelle façon la sauvegarde des données est un précieux outil pour aider les entreprises à faire face à des problématiques telles que l’intensification du risque cyber, l’évolution du contexte réglementaire encadrant les données ou encore les enjeux de tests et de développement des systèmes informatiques.

Le cloud : la réponse aux défis actuels des entreprises

La crise sanitaire et la période du confinement, dont les effets se feront encore ressentir sur une longue période pour les entreprises, ont accentué la nécessité de disposer de données parfaitement protégées et sauvegardées. Mais certains facteurs, comme le cadre réglementaire portant sur les données, peuvent toutefois compliquer la tâche. Ainsi selon cette étude, 34% des entreprises françaises estiment que la mise en œuvre réglementaire est, à l’heure actuelle et pour les douze prochains mois, le défi le plus important auquel elles font face, suivi par l’incertitude économique (30%) et les cybermenaces (30%).

Le virage vers le cloud, opéré par de plus en plus d’entreprises, s’avère être l’option la plus avisée pour faire face au cyber risque puisque désormais plus d’un quart (27%) des données des entreprises françaises sont sauvegardées dans le cloud via un fournisseur de Backup-as-a-Service (BaaS). Et plus d’un tiers (36%) des entreprises françaises comptent s’appuyer sur une sauvegarde en ligne gérée par un fournisseur BaaS dans les deux prochaines années. Le reste des données qui sont sauvegardées le sont via l’utilisation de la sauvegarde autogérée à l’aide d’outils sur site (31 %) et via une sauvegarde autogérée à l’aide de services cloud (30%).

Réutiliser les données sauvegardées, une tendance qui se confirme pour une plus grande compétitivité

Autre enseignement de cette étude, la sauvegarde représente un avantage indéniable pour les entreprises qui s’orientent vers la "réutilisation des données" (Data Re-use). Un tiers des entreprises dans le monde (33 %) possède actuellement des données "réutilisables" pour des cas de "Data Re-use" comme le data mining ou le développement du DevOps ; plus d’un tiers d’entre elles (37 %) souhaitent d’ailleurs tirer parti de cette capacité dans les deux prochaines années. 57% des entreprises comptent mettre cette capacité à profit pour permettre aux auditeurs réglementaires d’évaluer les données sans affecter les plateformes de production, et 35% pour prendre en charge les scénarios de "quarantaine" de cybersécurité.

Méthodologie de l’enquête

Veeam a confié à Vanson Bourne, son partenaire leader des études dans le secteur technologique, la réalisation d’une enquête complète en ligne auprès de 1550 dirigeants d’entreprises et responsables informatiques sélectionnés de manière aléatoire dans 22 pays et régions du monde, au début de l’année 2020 : Allemagne, Argentine, Australie, Autriche, Belgique, Brésil, Canada, Chine, Etats-Unis, France, Inde, Irlande, Italie, Japon, Mexique, Moyen-Orient, Nouvelle-Zélande, Pays-Bas, Royaume-Uni, Russie, Suisse, Turquie.

http://www.veeam.com/

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: