En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Nouveaux produits

La Banque centrale néo-zélandaise victime d’une cyberattaque

Publication: 14 janvier

Partagez sur
 
Le chiffrement de bout en bout est la clé pour éviter la fuite de données...
 

Ce dimanche 10 janvier, la Banque centrale néo-zélandaise a été victime d’une cyberattaque. En effet, des hackers ont piraté un élément de son système d’information, un service de partage de fichiers fourni par l’entreprise américaine Accellion, qui contenait des « informations commerciales et sensibles ».

En août dernier, c’est la Bourse qui avait été la cible d’attaques, paralysant les échanges durant quatre jours consécutifs. Une réelle problématique se pose, lorsque l’on sait que les incidents de cybersécurité ont augmenté de 33% en un an en Nouvelle-Zélande.

Timothée Rebours, CEO de Seald, éditeur français de logiciel de protection des données spécialisé dans le chiffrement de bout en bout, est disponible pour échanger avec vous autour des réflexions suivantes :

- La nécessité de sécuriser les systèmes de partage de fichiers avec du chiffrement de bout en bout,

- Pourquoi la sécurité périmétrique n’est plus suffisante ?

- L’enjeu de la protection des données pour les organismes et entreprises,

- Les moyens à mettre en place pour se prémunir d’un vol de données,

- Les rançongiciels : au-delà des sauvegardes détecter et empêcher l’exfiltration de données.

http://www.seald.io/

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: