En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Nouveaux produits

IBM lance des solutions de stockage avancées

Publication: 29 avril

Partagez sur
 
Objectif : simplifier l’accès aux données et leur disponibilité dans les Clouds hybrides...
 

La compagnie dévoile son intention de mettre à disposition de nouvelles solutions de stockage défini par logiciel et intégrées aux environnements de conteneurs (« container-native »), conçues pour aider les entreprises à étendre la disponibilité des données à travers des Clouds hybrides complexes pour une meilleure performance et résilience de l’entreprise ;

Lancement de nouveaux systèmes IBM Elastic Storage Systems, conçus pour offrir une évolutivité deux fois plus performante que les modèles précédents, pour un accès plus rapide aux données de l’entreprise.

IBM a annoncé des innovations majeures dans son portefeuille de stockage, conçues pour améliorer l’accès aux données et leur gestion dans des environnements Cloud hybride de plus en plus complexes, pour une plus grande disponibilité et résilience des données.

Tout d’abord, la compagnie a annoncé son intention de lancer une nouvelle solution de stockage défini par logiciel (SDS) conçue pour les environnements de conteneurs, IBM Spectrum Fusion, au cours du second semestre 2021. Cette solution sera conçue pour fusionner la technologie de système de fichiers parallèle d’IBM et son logiciel de protection des données afin d’offrir aux entreprises et à leurs applications une approche simple et moins complexe pour accéder aux données de manière transparente au sein du datacenter, à la périphérie (at the edge) et dans les environnements de Cloud hybride.

En outre, IBM a présenté des mises à jour de sa famille de solutions hautes performances IBM Elastic Storage System (ESS), qui sont très évolutives et conçues pour un déploiement facile : le modèle remanié ESS 5000, qui offre désormais une capacité de stockage supérieure de 10 %, et le nouveau ESS 3200, qui offre des performances de lecture deux fois plus élevées que son prédécesseur.

À mesure que l’adoption du Cloud hybride se développe, il devient nécessaire de gérer la périphérie du réseau. Souvent dispersée géographiquement et déconnectée du datacenter, l’edge computing (informatique en périphérie) peut bloquer de grandes quantités de données qui pourraient autrement être utilisées pour l’analyse et l’IA. Comme l’univers numérique, l’edge continue de s’étendre, créant des sources de données et des silos toujours plus dissociés. Selon un récent rapport d’IDC, le nombre de nouveaux processus opérationnels déployés sur une infrastructure edge passera de moins de 20 % aujourd’hui à plus de 90 % en 2024, l’ingénierie numérique accélérant la convergence IT/OT. Et d’ici 2022, IDC estime que 80 % des entreprises qui passeront à une activité hybride by design augmenteront de 4 fois[5] leurs dépenses en infrastructures edge sécurisées et compatibles avec l’IA, afin d’offrir une agilité commerciale et des informations en temps quasi réel.

« Il est clair que pour concevoir, déployer et gérer des applications, il faut des capacités avancées qui aident à fournir une disponibilité rapide des données dans toute l’entreprise, de la périphérie au datacenter en passant par le Cloud », a déclaré Denis Kennelly, General Manager, IBM Storage Systems. « Ce n’est pas aussi facile qu’il n’y paraît, mais cela commence par la mise en place d’une couche de données de base, d’une architecture d’information conteneurisée et d’une infrastructure de stockage adaptée. »

Guardant Health, l’une des principales entreprises d’oncologie de précision, se consacre à aider à vaincre le cancer dans le monde entier grâce à l’utilisation de ses tests sanguins exclusifs, à ses vastes ensembles de données et ses analyses avancées. L’entreprise s’engage à aider les patients à travers le continuum de soins contre le cancer à vivre plus longtemps et en meilleure santé. Les plateformes de données et de calcul haute performance de la société transforment des quantités massives de données génomiques en informations exploitables pour les oncologues, les chercheurs et l’industrie biopharmaceutique, avec une vitesse et un débit inégalés. Il y a plusieurs années, l’entreprise s’est tournée vers IBM pour l’aider à construire une base de données pour sa plateforme, sachant qu’elle devait faire évoluer son infrastructure de données pour servir les dizaines de millions de patients dans le monde et dans le continuum des soins contre le cancer.

« Nous gérons des clusters de calcul à grande échelle exigeant un débit de données élevé vers un grand nombre de nœuds de calcul », a déclaré Kumud Kalia, CIO, Guardant Health. « Le système de fichiers parallèle d’IBM Spectrum Scale offre de hautes performances, tandis que les systèmes ESS fournissent le débit de données dont nos pipelines génomiques ont besoin. Je me réjouis de la poursuite de la collaboration avec IBM pour continuer à innover sur cette plateforme. »

Présentation d’IBM Spectrum Fusion

La première version d’IBM Spectrum Fusion est prévue sous la forme d’un système d’infrastructure en conteneurs hyperconvergée (HCI). Lors de sa sortie au second semestre 2021, il intégrera le calcul, le stockage et la mise en réseau dans une solution unique. Il est conçu pour être équipé de Red Hat OpenShift afin de permettre aux entreprises de prendre en charge des environnements pour les machines virtuelles et les conteneurs et de fournir un stockage défini par logiciel pour les datacenters Cloud, edge et conteneurisés.

Début 2022, IBM prévoit de lancer une version d’IBM Spectrum Fusion uniquement logicielle.

Grâce à l’intégration d’une version entièrement conteneurisée du système de fichiers parallèle et du logiciel de protection des données d’IBM, IBM Spectrum Fusion est conçu pour offrir aux entreprises un moyen simplifié d’explorer les données de toute l’entreprise. En outre, les clients peuvent s’attendre à exploiter le logiciel pour virtualiser et accélérer plus facilement les ensembles de données existants en tirant parti du niveau de stockage le plus pertinent.

Grâce aux solutions IBM Spectrum Fusion, les entreprises pourront gérer une seule copie des données. Elles ne seront plus tenues de créer des données en double lorsqu’elles déplaceront des charges de travail applicatives dans l’entreprise, ce qui facilitera les fonctions de gestion tout en rationalisant l’analytique et l’IA. En outre, les activités de conformité des données (par exemple, le RGPD) peuvent être renforcées par une copie unique des données, tandis que l’exposition aux problèmes de sécurité liée à la présence de copies multiples est réduite.

En plus de ses capacités de synchronisation de données globale, IBM Spectrum Fusion est conçu pour s’intégrer à IBM Cloud Satellite afin de permettre aux entreprises de gérer pleinement les services de Cloud à la périphérie, dans le datacenter ou dans le Cloud public avec un seul portail de gestion. IBM Spectrum Fusion est également conçu pour s’intégrer à Red Hat Advanced Cluster Manager (ACM) pour gérer plusieurs clusters Red Hat OpenShift.

Faire progresser les systèmes de stockage IBM Elastic Storage Systems

Le lancement aujourd’hui de nouveaux modèles et de nouvelles mises à jour IBM ESS, qui sont tous disponibles dès maintenant, comprend :

- Un boost global des données : L’IBM ESS 3200, une nouvelle solution de stockage 2U, est conçue pour offrir un débit de données de 80 Go/seconde par nœud, soit une augmentation de 100 % des performances de lecture par rapport à son prédécesseur[6], l’ESS 3000. En outre, le 3200 prend en charge jusqu’à 8 ports InfiniBand HDR-200 ou Ethernet-100 pour un débit élevé et une faible latence. Le système peut également fournir jusqu’à 367 To de capacité de stockage par nœud 2U.

- Encore plus de capacité : En outre, le modèle IBM ESS 5000 a été mis à jour pour prendre en charge une densité supérieure de 10 % à celle disponible précédemment, pour une capacité de stockage totale de 15,2 Po. De plus, tous les systèmes ESS sont désormais équipés de capacités de déploiement rationalisées et conteneurisées, automatisées avec la dernière version de Red Hat Ansible.

Les ESS 3200 et ESS 5000 sont tous deux dotés d’un logiciel système conteneurisé et prennent en charge Red Hat OpenShift et Kubernetes Container Storage Interface (CSI), les snapshots et clones CSI, Red Hat Ansible, Windows, Linux et les environnements bare metal. Les systèmes sont également dotés d’IBM Spectrum Scale.

En outre, les 3200 et 5000 fonctionnent également avec IBM Cloud Pak for Data, la plateforme entièrement conteneurisée de services intégrés de données et d’IA de la compagnie, pour une intégration avec IBM Watson Knowledge Catalog (WKC) et Db2. WKC est un référentiel de métadonnées d’entreprise basé sur le Cloud qui active les informations pour l’IA, le machine learning et le deep learning. Les utilisateurs s’y fient pour accéder, conserver, catégoriser et partager des données, leur capital de connaissances et leurs relations. IBM Db2 for Cloud Pak for Data est un système de gestion des données, dans lequel est intégré de l’IA, conçu sur Red Hat OpenShift.

Pour rapprocher encore davantage les environnements d’edge computing, de datacenters centraux, de Clouds privés et publics, les ESS 3200 et 5000 sont également entièrement intégrés à IBM Cloud Satellite.

https://www.ibm.com/

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: