En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Une étude d’OutSystems sur la dette technique

Publication: 16 juin

Partagez sur
 
L’étude révèle que la dette technique est considérée comme une des plus grandes menaces pour l’innovation par 69 % des responsables IT...
 

Les entreprises consacrent aujourd’hui près d’un tiers de leur budget informatique à la dette technique, rapporte l’étude, « La Menace croissante de la dette technique », réalisée par OutSystems.

OutSystems, une plateforme leader de développement moderne d’applications, rapporte que 69 % des leaders IT identifient la dette technique comme le frein majeur à l’innovation dans leur entreprise, dans son dernier rapport « La menace croissante de la dette technique ». Avec la COVID-19 qui expose les vulnérabilités des organisations du monde entier, cette dernière enquête sectorielle d’OutSystems examine le coût de la dette technique auquel sont confrontées les entreprises dans tous les secteurs et toutes les zones géographiques.

« La combinaison d’un code ancien avec la nouvelle génération d’applications mobiles, d’applications en stack et l’étalement du SaaS prive les organisations de ressources, de temps et de la capacité d’innover », a déclaré Paulo Rosado, CEO et fondateur d’OutSystems. « Ce rapport prouve que la dette technique va continuer de s’aggraver, et nécessite une nouvelle approche pour la dépasser et innover à un rythme et à une échelle permettant un véritable avantage concurrentiel. »

Alors que les entreprises s’efforcent de se reconstruire après les défis de l’année écoulée, la dette technique est apparue comme un obstacle majeur à l’innovation et à la reprise, en particulier pour les entreprises axées sur la croissance. La dette technique est un choix de conception ou de développement technique fait pour un bénéfice à court terme avec des conséquences à long terme. Dans tous les secteurs, cela résulte du développement de solutions mises en œuvre rapidement pour maximiser la vitesse, plutôt que d’optimiser pour l’avenir. Basé sur une enquête mondiale menée auprès de 500 responsables informatiques, le rapport d’OutSystems met en lumière les défis auxquels les entreprises sont confrontées lorsqu’elles doivent faire face aux nombreuses causes de la dette technique, notamment la pression exercée pour respecter les délais, l’évolution constante du marché et les technologies obsolètes. Les principales conclusions du rapport sont les suivantes :

- Une majorité (69 %) des responsables informatiques déclarent que la dette technique pose une limite fondamentale à leur capacité d’innovation, tandis que 61 % affirment qu’elle pèse sur les performances de leur entreprise et 64 % conviennent qu’elle continuera à avoir un impact majeur à l’avenir.

- Les entreprises de toutes tailles et de tous les secteurs d’activité ont un coût d’opportunité considérable lorsqu’elles consacrent du temps, de l’argent et d’autres ressources à la dette technique au lieu d’innover. En moyenne, les entreprises consacrent environ un tiers de leur budget informatique au règlement de la dette technique, ce chiffre passant à 41 % pour les entreprises.

- Il n’y a pas de cause unique à la dette technique, mais les responsables informatiques citent un trop grand nombre de langages de développement et de cadres (52 %), la rotation au sein de l’équipe de développement (49 %) et l’acceptation de défauts connus pour respecter les délais de publication (43 %).

- Les entreprises continuent de retarder le traitement de la dette technique, ce qui aggrave encore le problème. Seuls 20 % d’entre elles affirment qu’elles gèrent bien la dette technique à l’heure actuelle, mais 36 % déclarent qu’elles seront en mesure de la gérer à l’avenir.

- La dette technique s’aggrave avec la croissance des entreprises. Les entreprises consacrent 41 % de leur budget informatique à la dette technique, contre 27 % pour les petites entreprises.

« La dette technique peut être particulièrement coûteuse dans le secteur des services financiers, où les entreprises prospèrent sur leur capacité à innover tout en fournissant des services rapides et fiables », a déclaré Izak Joubert, directeur technique de JTC Group. « Au sein de JTC Americas, nous travaillons avec OutSystems depuis des années pour développer des produits logiciels qui rationalisent les transactions financières de nos clients. Ils nous ont aidés à dépasser les préoccupations relatives à la dette technique afin que nous puissions nous concentrer sur la création de logiciels prévisibles et sécurisés, ainsi que sur la rapidité et la facilité de leur mise à jour. »

« Pendant des années, nous avons constaté l’impact négatif de la dette technique sur la capacité des entreprises à donner la priorité à l’innovation et à la flexibilité, qui sont des éléments essentiels pour obtenir et maintenir un avantage concurrentiel », a déclaré Rui Gonçalves, associé chez KPMG. « Grâce au partenariat de longue date entre KPMG et OutSystems, nous avons pu constater les capacités significatives qu’offre le développement d’applications modernes en termes d’élimination de la dette technique, ainsi que la possibilité pour les entreprises de réorienter leurs ressources vers l’innovation de manière significative et fructueuse. »

Méthodologie

Les conclusions de l’étude « The Growing Threat of Technical Debt » sont basées sur une enquête mondiale menée auprès de 500 responsables informatiques issus d’entreprises, de sociétés commerciales et de petites entreprises du monde entier. Réalisée en partenariat avec le cabinet d’études Lucid, l’enquête en ligne a été menée en mai 2021 aux États-Unis, en Australie, au Royaume-Uni, en France, en Allemagne, au Portugal, en Inde, au Brésil, aux Émirats arabes unis et à Singapour. Les répondants couvrent des secteurs tels que la finance, le commerce de détail, la santé, l’éducation, les services aux entreprises, le gouvernement et l’administration publique, les médias et les télécommunications, les services publics et l’immobilier.

https://www.outsystems.com/

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: