En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

Comment combler le manque de compétences Cloud dans le secteur financiers ?

Par Rahul Singh, President Financial Services HCL Technologies

Publication: 11 septembre

Partagez sur
 
Les indicateurs d’adoption du cloud sont tout aussi encourageants qu’ils sont décourageants...
 

Alors que les projets de transformation numérique continuent de s’accélérer, les entreprises prennent conscience qu’il ne peut y avoir de stratégie commerciale sans cloud. Elles doivent opérer un changement dans leur utilisation stratégique du cloud ; et le faire évoluer d’un différenciateur technologique à un accélérateur de croissance, source d’innovation, d’agilité et d’expériences exceptionnelles aux clients, partenaires et employés.

Les principaux investisseurs dans le cloud seront vraisemblablement issus des secteurs de la santé, du retail, de l’administration, des télécommunications, de l’industrie et des services financiers. Une étude récente sur les services financiers a révélé que 86% des personnes interrogées pensaient que le cloud hybride serait le modèle d’exploitation idéal pour leur organisation et 54% prévoyaient d’augmenter leur pénétration du cloud hybride (contre 15 % l’année dernière) au cours des cinq prochaines années. Cette même étude a également révélé que les entreprises de ce secteur prévoyaient de réduire leur dépendance à l’égard des centres de données traditionnels, non adaptés au cloud, de 14% à 4% d’ici un an. Ces résultats sont certes encourageants mais une question se pose : où se trouvent les talents nécessaires pour mettre en œuvre une stratégie de cloud ?

Pour placer le cloud au cœur de la transformation, de la croissance, de la stabilité et de l’expérience client, il est nécessaire de disposer d’une expertise en la matière. Or, une étude de 2020 montre que 94% des organisations ont du mal à trouver les bons talents en matière de cloud, tandis que 90% d’entre elles signalent un manque de compétences dans plusieurs disciplines.

Compte tenu du contexte et de la difficulté à trouver les bons talents, les ambitions liées au cloud semblent difficilement atteignables. Sans les bons talents, utiliser le cloud pour adopter des technologies émergentes telles que l’IA et le Machine Learning pour renforcer l’innovation, améliorer le on-demand processing, tirer parti des technologies natives du cloud pour DevOps et optimiser les produits, s’avère complexe. Le besoin d’ingénieurs et d’architectes cloud full stack ayant une expérience du domaine n’a jamais été aussi urgent.

Le secteur des services financiers est confronté à un double problème pour attirer et retenir les talents technologiques. Le premier est la culture de l’industrie à laquelle les Millennials ont du mal à s’identifier et le second est la concurrence combinée des startups Fintech et des géants de la technologie comme Amazon, Microsoft, Google et IBM.

Pour résoudre cette équation, les entreprises de services financiers doivent se tourner vers leurs partenaires technologiques pour combler le déficit de talents. À leur tour, les partenaires technologiques doivent intensifier leurs pratiques de recrutement, d’amélioration et de renouvellement des compétences s’ils veulent répondre à la demande urgente de compétences en matière de cloud computing.

Dans notre entreprise nous savons que l’informatique dématérialisée dans les services financiers représente à la fois un grand défi et une opportunité. Cela nous a conduit à définir une stratégie de génération de talents axée sur le cloud. Cette stratégie s’articule autour de trois piliers : des programmes internes intensifs de perfectionnement et de développement des compétences, des hackathons et des recrutements visant à rassembler des talents "full-stack" dans le domaine du cloud où le ratio temps/productivité doit être au plus bas.

Le programme interne de perfectionnement et de mise à niveau des compétences a tout d’abord été défini pour répondre aux besoins de transformation numérique de nos clients. Nous disposons d’un large éventail de programmes de formation ouverts, de programmes virtuels dirigés par un instructeur, de programmes d’auto-apprentissage et de programmes d’apprentissage en ligne. Ceux-ci comprennent des modules spécifiquement conçus pour AWS, Azure et Google Cloud (développement, sysops, architecture, ingénierie des données et DevOps), ainsi que des cours sur l’IA, le ML, l’automatisation et l’ingénierie du cloud. Ces programmes sont régulièrement ajustés, et de nouveaux sont créés sur mesure en fonction des besoins émergents des clients. L’objectif est de faire passer les talents internes d’un rôle à un autre, en fonction des besoins du marché.

Cette approche permet de rassembler un vivier de talents à long terme, capables de migrer d’un projet à l’autre et d’aider à faire évoluer les compétences dans un court laps de temps. Avec la mise en place de centres d’excellence (CoE) et de laboratoires d’innovation internes, dont beaucoup sont créés avec les partenaires et les clients d’Hyperscaler, nous avons mis au point des modules de formation solides qui couvrent plusieurs spécialités et développent les compétences full stack.

Afin de rester en phase avec les besoins les plus actuels, nous organisons une multitude de programmes de formation adaptés à des besoins spécifiques chez les partenaires de l’écosystème, tels que AWS, Google Cloud, Azure, Cisco, Dell, Intel et IBM. Il s’agit de formations et de certifications spécialisées qui sont basées sur l’évolution des besoins des entreprises, les mises à niveau technologiques et plus encore, à mesure que les technologies évoluent. Nous comptons plus de 70 000 professionnels formés dans de nombreux domaines. Nous encourageons également les employés à suivre les cours de certification de la fondation Cloud Foundry et Kubernetes pour améliorer les capacités spécialisées en matière de cloud et de réseau.

La deuxième stratégie consiste à organiser des hackathons. Nous en organisons régulièrement là où les compétences et l’expertise des participants sur diverses technologies sont mises à l’épreuve, ainsi que leur capacité à sortir des sentiers battus. Des outils tels que Hackerrank et Codelity sont utilisés pour évaluer avec précision les compétences des participants, qui sont ensuite intégrés dans notre modèle Hack2Hire pour répondre à des besoins spécifiques. Le délai de mise en place de ce type d’activité est court et, souvent, le talent intégrer ce programme avec une légère formation complémentaire.

Enfin, nous utilisons deux tactiques éprouvées pour constituer notre banque de talents. La première est un programme de recommandation pour recruter de nouveaux employés ayant les compétences requises. Cela accélère le recrutement et les nouveaux membres de l’équipe en formation incitent d’autres membres de l’équipe à se perfectionner. La deuxième consiste à constituer un groupe de « top talents » constitué des meilleurs experts du secteur. Ces employés deviennent un aimant pour attirer la crème des talents en aval.

Le besoin d’expertise en matière de cloud computing va continuer à croître. De nombreuses entreprises du secteur des services financiers savent que le manque de compétences dans ce domaine est un obstacle au développement de nouveaux produits et à l’amélioration de l’expérience client. Ces organisations doivent rechercher des partenaires qui ont accès à un vivier de spécialistes hautement qualifiés et certifiés au lieu de se précipiter pour trouver des talents en matière de cloud.

https://www.hcltech.com/

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: