En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

L’Industrie 4.0, une priorité stratégique pour plus d’un industriel français sur deux

Publication: 13 octobre

Partagez sur
 
Une étude Dell Technologies en partenariat avec IDC France et VMware, dresse le constat d’investissements en forte croissance sur les chantiers de l’industrie 4.0 au sein des entreprises françaises...
 

Une nouvelle étude d’IDC France montre que plus de 50% des industriels accordent une grande priorité à l’Industrie 4.0. Caractérisée par l’arrivée des technologies IT sur les chaînes de production, cette mutation est perçue comme un levier pour dégager de nouveaux gains de productivité sur les chaînes de fabrication ou sur la gestion des flux, en amont ou en aval de celles-ci. Cet objectif central, pour plus de 6 industriels français sur 10, prime sur l’amélioration de la visibilité sur la supply chain, l’optimisation de la maintenance de l’outil industriel et la visibilité accrue sur les stocks, les flux de pièces et de matières premières.

« Les entreprises affichent un réel volontarisme dans la mise en œuvre de leur feuille de route Industrie 4.0, » relève Reynald Fléchaux, Consulting and Research Manager chez IDC France. « Sur 2021, le niveau des dépenses dédiées au sujet aura ainsi progressé de plus de 20% en moyenne. »

Objectifs prioritaires des investissements dans l’Industrie 4.0

Cependant, moins d’1 industriel sur 5 a lancé l’industrialisation de projets associés à sa stratégie 4.0. Pour 44% des décideurs interrogés, leur entreprise utilisera d’ailleurs la plupart ou l’ensemble des technologies associées à l’Industrie 4.0 plutôt à moyen terme, soit d’ici deux à cinq ans. Pour déployer les projets associés à cette Industrie 4.0 , ils doivent, au préalable, relever deux défis principaux : réunir les compétences nécessaires en interne et démontrer le ROI de certains investissements, conditionnant un déploiement à grande échelle.

Connecter les équipements et exploiter les données de production : socles de l’industrie 4.0

L’étude montre aussi que les industriels consacrent déjà des efforts significatifs à la mise en place des fondations de l’Industrie 4.0. Une de ces briques fondamentales réside dans la connexion des équipements de production aux systèmes d’information. Selon les décideurs interrogés, en moyenne, la part des équipements connectés devrait presque doubler en 5 ans, pour dépasser les deux-tiers d’équipements reliés aux SI. Cette vague d’intégration s’accompagne d’efforts visant à la sécurisation des systèmes ainsi connectés. La cybersécurité apparaît ainsi comme l’un des trois chantiers prioritaires des industriels, aux côtés de la modernisation des applications utilisées dans l’informatique industrielle et de l’exploitation des données de production.

Car c’est bien cette exploitation des données issues de la supply chain qui porte l’essentiel des gains de productivité escomptés. Près d’un industriel français sur deux a, au minimum, initié des projets de valorisation des données issues de ses lignes de fabrication.

« Actuellement, ces données de production sont très largement stockées en interne, sur le système d’information de l’entreprise. Mais le mouvement vers le Cloud est entamé, » note Reynald Fléchaux. « D’ici 24 mois, 15% des industriels français prévoient de migrer l’essentiel de leurs données de production vers des infrastructures de stockage Cloud. Un basculement qui profitera avant tout au Cloud privé, qui représente à lui seul plus des deux-tiers de cette vague de migrations. »

« L’industrie 4.0 s’adosse plus particulièrement à certaines innovations clés et c’est ce que nous constatons avec nos clients », ajoute Jean Paul Nussbaumer Vice President & General Manager Enterprise Dell Technologies. « Celles qui assurent la collecte et l’interprétation des données l’IoT et le couple IA/Machine Learning apparaissent parmi les plus déployées à ce jour, mais aussi parmi celles recueillant le plus d’intentions d’investissement pour les deux années à venir. Par ailleurs, on constate que la 5G domine parmi les technologies dont le déploiement est à l’étude ou déjà prévu sous vingt-quatre mois. En effet, la nouvelle génération de réseaux mobiles suscite un intérêt marqué chez près de trois industriels sur dix ».

Méthodologie

Cette étude a été réalisée en France par IDC en mai et juin 2021 auprès de 150 entreprises industrielles comptant au moins 200 employés dans l’Hexagone. Au sein de ces entreprises, IDC a interrogé, pour moitié, des DSI et responsables informatiques et, pour moitié, des profils métiers (directeurs ou responsables de la production, de l’ingénierie, de l’informatique industrielle, de la supply chain et des approvisionnements).

https://www.delltechnologies.com/

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: