En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Dossiers

L’observabilité avancée pour migrer sereinement sur le cloud

Publication: 3 août

Partagez sur
 
Depuis la crise du Covid, le cloud participe à la stratégie de croissance des entreprises et joue un rôle essentiel pour stimuler l’innovation. Les entreprises françaises et européennes ont d’ailleurs accéléré leur migration et le phénomène ne fait que commencer...
 

D’ici à 2030, la croissance du marché européen du cloud devrait monter en flèche. Selon IDC, l’écosystème du cloud dans son ensemble, au-delà du simple cloud public, pèsera plus de 1000 milliards de dollars en 2024.

Chaque entreprise a son propre parcours de migration vers le cloud, qu’il s’agisse de transférer les centres de données et les charges de travail sur site vers le cloud, de remanier les applications existantes pour tirer parti de l’élasticité du cloud, ou de développer de nouvelles applications multi-tiers et conteneurisées.

La migration et la gestion de structures hybrides sont la source de nouvelles complexités que l’observabilité avancée est en mesure d’atténuer, en supprimant les silos, et en fournissant des renseignements en temps réel au niveau du réseau pour agir sur les anomalies.

« Observer pour mieux piloter »

Quel que soit le modèle utilisé, les équipes informatiques doivent surveiller tous les aspects de comportements des performances, de la sécurité et de la disponibilité d’une charge de travail lors de sa migration vers le cloud.

Une fois qu’une charge de travail a été migrée avec succès, il faut garantir aux équipes :

- Une visibilité complète au niveau des paquets sur les plateformes hybrides,

- La compréhension des charges de travail à toutes les étapes du processus de migration,

- L’aide nécessaire pour accélérer la livraison et réduire les risques. A mesure que les organisations migrent davantage leurs applications et leur infrastructure vers des fournisseurs de cloud, les problématiques de performances et de sécurité tendent à croître.

Pour en finir avec les silos qui ajoutent de la complexité, il suffit d’intégrer un flux d’observabilité avancée qui offre une vue unifiée des réseaux hybrides et assure une meilleure gouvernance : de la sécurité, de la conformité et de l’intégrité des données en mouvement dans les réseaux. Et ce grâce à des techniques sophistiquées d’analyse, et une détection des menaces latérales basées sur un flux de paquets bruts immuable. De même, l’observabilité permet d’identifier rapidement les causes principales des goulets d’étranglement des performances, en capturant les événements connus et inconnus.

Observer c’est comprendre et mieux appréhender chaque étape du processus de migration, pour accélérer l’adoption, améliorer les taux de réussite, et de fait réduire la complexité de gestion et les coûts.

« Le cloud fait désormais partie des stratégies d’entreprises et la vitesse de migration accélère de façon spectaculaire. Cela signifie que les organisations sont confrontées à un certain nombre de défis auxquels elles n’étaient pas préparées. Un niveau avancé d’observabilité offrant une vue d’ensemble de toutes les données en mouvement n’a jamais été aussi précieux pour la continuité et le succès du développement de l’entreprise. » conclut Bertrand de Labrouhe, directeur des ventes Europe du Sud chez Gigamon France

Un porte-parole Gigamon se tient à votre disposition si vous souhaitez plus d’informations sur l’observabilité avancée et l’environnement cloud.

https://www.gigamon.com/

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: