En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. OK X
 
 

 

 

Actualité des entreprises

La 5G pour l’IoT de Wirepas certifiée par l’UIT

Publication: 19 octobre

Partagez sur
 
Un coût évalué à un dixième de ceux pratiqués par la concurrence. Un ratio consommation énergétique-efficacité amélioré de 60%. Une autonomie totale, affranchie du recours aux opérateurs. Pas de frais d’abonnement. Un spectre international gratuit...
 

La première technologie 5G non-cellulaire, mise au point par Wirepas, a obtenu la certification du secteur des radiocommunications (UIT-R) de l’Union Internationale des Télécommunications (UIT) et a été insérée dans les recommandations de l’IMT-2020. Cette technologie sans infrastructure, décentralisée et autonome, répond aux besoins des réseaux IoT à forte densité, coûte un dixième du prix des solutions concurrentes, et réduit l’empreinte environnementale de plus de moitié.

S’appuyant sur un spectre international gratuit autour de 1,9 GHz ainsi que sur sa capacité à satisfaire la demande des réseaux très denses en objets connectés, cette 5G permet de se passer d’installateurs, d’infrastructure, et de tout abonnement, pour amener l’IoT à la portée de toutes les entreprises. Développé par l’Institut européen des normes de télécommunications (ETSI), ce nouveau standard permet à toute entreprise d’installer et de gérer son réseau en toute autonomie, sans opérateurs et partout dans le monde. Enfin, sa topologie maillée permet d’éviter tout point de défaillance.

Une technologie 5G de rupture pour démocratiser l’accès à l’IoT

Ce nouveau standard, ETSI TS 103 636 series, connu sous le nom de DECT 2020-NR, a été publié l’année dernière et son premier produit, la Private 5G pour l’IoT de Wirepas, sera disponible dès 2022.

Construit sur des principes technologiques radicalement différents de ceux qui supportent la 5G opérée et cellulaire, il compte parmi ses atouts une architecture réseau décentralisée, où chaque dispositif fait office de routeur et opère comme le ferait une station de base. Ainsi, les capteurs déterminent automatiquement le meilleur parcours, et l’ajout d’un nouveau dispositif dans le réseau ne compromet ni son fonctionnement ni son autonomie.

Si l’un des dispositifs est endommagé, les autres redirigent le signal d’eux-mêmes, pour une connectivité plus fiable, sans aucune défaillance. Cette technologie permet en outre de stocker et exploiter adéquatement les données générées, sur site ou dans le cloud.

Une consommation énergétique plus rationnelle pour une empreinte environnementale fortement réduite

Grâce à son architecture maillée et décentralisée, constituée de sauts de courte distance et d’une fréquence faible, cette 5G permet de réduire l’empreinte carbone des systèmes de communication. Une étude récente de l’Université de Tampere, en Finlande, souligne que la rationalisation énergétique est améliorée de 60% par rapport aux technologies non cellulaires avec une topologie classique et le même profil de consommation d’énergie radio.

Le CEO de Wirepas Teppo Hemiä prévoit que ces chiffres seront encore meilleurs à brève échéance car plusieurs améliorations sont en cours de développement. Une fois intégrées, ces dernières pourront permettre une consommation d’énergie encore plus faible pour une adoption à grande échelle.

Idéal pour des marchés tels que le smart metering, l’industrie 4.0, les smart buildings, la logistique et les smart cities, ce standard 5G pour l’IoT répond aussi aux défis de l’urbanisation et de la consommation énergétique dans le cadre de la construction des villes intelligentes. Il ouvre aussi la voie à de nouvelles applications comme les communications du futur.

« On parle beaucoup de réseaux privés, nous avons mis au point la première technologie 5G apte à prendre en charge l’exploitation du spectre international et de multiples réseaux locaux dans les fréquences du système mobile. Ce prérequis est, à notre avis, fondamental pour la transition digitale du plus grand nombre d’entreprises. Ce nouveau standard 5G permet un accès à un spectre international gratuit et dédié d’1,9 GHz, à savoir un support idéal pour les fortes densités en objets connectés », explique Jussi Numminen, directeur de la stratégie Radio chez Wirepas.

“Pourquoi réserver une connectivité optimisée à quelques rares acteurs ? Nous estimons qu’une technologie rendue accessible constitue la base d’un marché plus égalitaire. Wirepas a fait le choix d’ouvrir sa technologie maillée à tous et ce standard 5G pour l’IoT a été conçu pour que tous, y compris les petites et moyennes entreprises, puissent y accéder et en bénéficier. Il s’agit de la première technologie qui peut connecter des millions de dispositifs pour un coût aussi bas. C’est le premier pas vers la digitalisation du plus grand nombre et plus encore”, argumente Teppo Hemiä.

“Ce nouveau standard 5G représente le chaînon manquant à l’adoption de l’IoT par la plupart des entreprises. Seuls 5% des objets qui seront connectés à l’avenir le sont aussi à ce jour ; concernant les 95% restants nous devons faire fi du passé et emprunter un chemin différent car ce standard inaugure une nouvelle ère de la connectivité. Nos collaborateurs ont participé à l’émergence de grands standards de connectivité en Europe. Nous sommes de nouveau fiers de présenter cette prochaine grande contribution ”, conclut-il.

https://www.wirepas.com/

Suivez MtoM Mag sur le Web

 

Newsletter

Inscrivez-vous a la newsletter d'MtoM Mag pour recevoir, régulièrement, des nouvelles du site par courrier électronique.

Email: